Un nouveau souffle pour le Programme national pour l'alimentation

Nouveau programme national pour l'alimentation

Justice sociale, éducation de la jeunesse, lutte contre le gaspillage et relocalisation de notre alimentation, telles sont les nouvelles priorités du programme national pour l’alimentation, présenté officiellement hier par le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

Suite au vote de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, le 13 octobre dernier, de nouvelles priorités ont été définies pour le programme national pour l’alimentation (PNA). Ces priorités ont été présentées officiellement hier par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, devant le Conseil national de l’alimentation (CNA). L’occasion de donner un nouveau souffle à la dynamique enclenchée par le PNA en 2010.

Nouveau programme national pour l'alimentation (PDF, 527.83 Ko)

Les nouvelles priorités de la politique publique de l’alimentation s’articulent ainsi autour de quatre axes :

  • la justice sociale
  • l’éducation alimentaire de la jeunesse 
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire
  •  le renforcement de l’ancrage territorial de notre alimentation

Ce nouveau programme s’inscrit dans une perspective pluriannuelle (2014-2017). Lors de la réunion du CNA, le ministre a insisté sur le fait qu’il mettrait notamment l’accent sur l’aide alimentaire (notamment via le Fonds européen d’aide aux plus démunis et la défiscalisation des dons de produits agricoles, déjà effective sur le lait depuis fin 2013 et qui sera prochainement étendue aux œufs) et l’approvisionnement de proximité en restauration collective.

Le CNA, qu’est-ce que c’est ?

Le Conseil national de l’alimentation (CNA) se définit comme "le parlement de l’alimentation", selon les mots de son président, Bernard Vallat. Lieu de débats, le CNA rassemble représentants de l’agroalimentaire, des consommateurs et des agriculteurs. Il a pour mission d’éclairer le gouvernement sur ses choix en matière d’alimentation, en publiant notamment des avis sur les questions de société liées à l’alimentation (l’aide alimentaire, l’alimentation en prison, les protéines animales transformées...).

Consulter le site du CNA