Stéphane Travert à l'Assemblée nationale : « Nous ne pouvons pas accepter une baisse drastique du budget de la PAC »
© LCP

Lors des Questions au Gouvernement le 9 mai à l'Assemblée nationale, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a réaffirmé la position de la France concernant la proposition de la Commission européenne de réduire de 5% le budget de la Politique agricole commune (PAC) : « Nous ne pouvons pas accepter la baisse du budget telle qu'elle est présentée aujourd'hui. C'est une baisse massive, drastique, aveugle. […] Nous n'acceptons pas que, à travers les politiques comme le Brexit, l'agriculture soit le parent pauvre de ces nouvelles politiques européennes ».

À moins de deux semaines de l'examen du projet de loi sur l'alimentation par l'Assemblée nationale, le 22 mai 2018, Stéphane Travert a rappelé la position française portée depuis décembre 2017 afin de « doter la PAC d'un budget suffisamment ambitieux pour répondre aux défis qui sont les nôtres pour l'agriculture de demain ».

Le ministre échange avec ses homologues européens pour porter une nouvelle proposition auprès de la Commission européenne. Il s'est déjà entretenu avec les ministres espagnol et portugais, et échangera ce mercredi soir avec le ministre finlandais. Ce sujet sera bien évidemment aussi évoqué avec l'Allemagne.

« Le gouvernement est totalement mobilisé sur ces questions et nous ne relâcherons pas nos efforts », a conclu Stéphane Travert.

Voir aussi