Réduction des pesticides : les agriculteurs prennent la parole
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

Initié en 2010 avec 178 fermes, le réseau Dephy regroupe aujourd’hui plus de 3 000 agriculteurs engagés volontairement dans la réduction des produits phytosanitaires. Action phare du plan Ecophyto visant à réduire de 50% l’utilisation des pesticides d’ici 2025, le réseau Dephy est un réseau multi-filières soutenu par des conseillers-animateurs chargés d’accompagner des collectifs d'agriculteurs dans l’évolution de leurs pratiques. Alors qu’une baisse moyenne de 18% des produits phytosanitaires a été enregistrée depuis le lancement du réseau, plusieurs agriculteurs témoignent des bénéfices de leur engagement.

Lutter contre le Psylle du Poirier grâce à l’argile

« J’utilise de l’argile blanche calcinée pour lutter contre le Psylle du poirier depuis 2011 et suis pleinement satisfait par les résultats de ma démarche. En plus d’une bonne efficacité contre le Psylle, l’argile améliore nettement la qualité de l’épiderme. Seule chose : lors des années pluvieuses, la protection doit être renouvelée régulièrement. Quoi qu’il en soit, cette méthode de biocontrôle s’intègre parfaitement à mes objectifs de faibles résidus, une partie de ma production étant destinée à l’alimentation des bébés. »
Jean-Pierre Lacanal, producteur de fruits à pépins à la Motte du Rhône

Passer au Semis direct sous Couvert Végétal pour réduire sa dépendance aux produits phytos

« J’ai pris conscience de l’impact de mes pratiques sur les sols et j’ai donc cherché à revenir à un système plus durable, respectant la vie biologique de mes parcelles. Le couvert végétal protège le sol pendant la période hivernale, remobilise les éléments nutritifs pour la culture suivante et les racines remplacent le travail mécanique du sol. Les couverts végétaux sont en outre de véritables panneaux solaires qui capitalisent le carbone et améliorent la fertilité du sol. »
Guillaume Joubert, céréalier dans le Var

Réduire l’utilisation des intrants pour produire un raisin de grande qualité

« Nous avons substitué aux herbicides, aux insecticides et aux fongicides, des opérations mécaniques et/ou manuelles. Des outils autres que les phytos, moins préoccupants pour l’homme et l’environnement, existent. Nous n’avons fait que les utiliser ! Bien sûr, nous avons dû investir dans du matériel, mais aujourd’hui, notre système de pulvérisation nous permet d’être plus sereins quant à l’utilisation des produits de contact car la qualité d’application est maximale. »
Vincent Bérêche, viticulteur dans la Marne