Les contributions possibles de l’agriculture et de la forêt à la lutte contre le changement climatique
Unité de méthanisation d’élevage porcins à Cléville.
Unité de méthanisation d’élevage porcins à Cléville. ©Xavier Remongin/Min.agri.fr.
20/02/2015
Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt/CGAAER: Marie Laurence Madignier, Guillaume Benoit, Claude Roy, Jean Gault, Max Magrum, Michel de Galbert, Jacques Teyssier d’Orfeuil, Yves Marchal, Yves Riou, Jean-Pierre Chomienne, Jean-Marie Seillan, Barbara Bour - Rapport n° 14056
L’agriculture et la forêt sont réputées contribuer au quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Elles devraient aussi être fortement impactées par le changement climatique à venir, risquant en cela ne plus pouvoir nourrir les 9 milliards d’habitants attendus en 2050 sur la planète, ni participer à la nécessaire substitution des matières premières non renouvelables qui fondent encore aujourd’hui notre modèle de développement. Deux fronts sont ouverts pour répondre à ces inquiétudes : atténuer le changement climatique par la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et adapter les modes de productions agricole et forestière aux évolutions du climat. Le rapport a identifié les arguments dont disposent l’agriculture et la forêt pour lutter contre le changement climatique. Il constitue la première étape d’un travail amené à être poursuivi par le CGAAER.