Les organisations interprofessionnelles : un outil répandu de gestion des filières - Analyse n°31

Dans le secteur agroalimentaire, les interprofessions regroupent différents acteurs d’une même filière et ont comme objectif d’agir pour l’intérêt commun de l’ensemble de leurs membres. Cette forme d’organisation, souvent perçue comme une particularité française, est pourtant répandue, que ce soit dans les pays développés ou en développement. Cette note analyse les différentes fonctions, souvent comparables, attribuées aux interprofessions de par le monde. Elle décrit aussi leurs modes d’organisation et leurs traits distinctifs.
Si les interprofessions constituent des structures de gouvernance nécessaires pour pallier les limites de la coordination par le seul marché, elles sont également confrontées à certaines contraintes liées au droit de la concurrence ou à leur structuration même, qui peuvent limiter leur champ d’action. Mais il est en définitive paradoxal qu’une application rigoriste du droit de la concurrence ne conduise à limiter l’efficacité de ces structures de gouvernance, alors que la recherche d’une sécurisation des investissements productifs agit toujours comme une force qui conduit les filières à se concentrer et à s’intégrer verticalement, par l’amont ou par l’aval.

Les organisations interprofessionnelles : un outil répandu de gestion des filières (PDF, 288.71 Ko)

Les notes d’Analyse présentent en quatre pages l’essentiel des réflexions sur un sujet d’actualité relevant des champs d’intervention du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Selon les numéros, elles privilégient une approche prospective, stratégique ou évaluative.