La lutte anti-gaspi se joue aussi à Roland Garros !
© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr

Les internationaux de France de tennis viennent de débuter. Plus qu'un événement sportif, cette quinzaine est l'occasion pour l'association « Le chaînon manquant » d'intervenir auprès des traiteurs et restaurateurs pour redistribuer les surplus alimentaires aux plus démunis du Grand Paris. Une action soutenue par la Fédération française de tennis et Gaël Monfils, le parrain de l'association.

1 000 repas distribués par jour

Tôt le matin, les bénévoles s'activent dans les sous-sol du stade de Roland Garros, Porte d’Auteuil à Paris. Avec ses camions, « Le chaînon manquant » vient récupérer les denrées alimentaires pour les livrer aux associations de proximité. Salades, sandwichs, fruits frais, viennoiseries, fromages, gâteaux, boissons… au total ce sont près de 1 000 repas par jour qui sont distribués pendant les vingt jours du tournoi.

C'est la troisième consécutive que l'association intervient pour cet événement. Elle accompagne en amont les établissements partenaires tels que Eurest/Compass, Fauchon, Potel & Chabot et Sodexo pour limiter les pertes alimentaires. Au fil des années, les établissements arrivent à progresser dans leur gestion des déchets et ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le chaînon manquant pour donner les surplus.

Ces dons alimentaires ont lieu tout le reste de l'année au profit de structures telles qu'Aurore, les Restos du Coeur, Emmaüs, La Mie de Pain ou de plus petites associations caritatives de proximité. Le chainon manquant, soutenu par la mairie de Paris, intervient aussi auprès de grandes surfaces ou de cantines avec l'objectif de prendre en charge toute la chaîne alimentaire et de cibler, au plus juste, les populations (enfants, adultes, personnes isolées) qui sont dans le besoin. « Avec cette initiative, les personnes en difficulté se rapprochent un peu plus de ce tournoi si regardé à la télévision » explique Julien Meimon délégué général du chaînon manquant.

Quelques chiffres

  • 15 000 repas distribués pendant la Cop 21
  • 20 000 repas redistribués en 2015
  • 50 bénévoles environ
  • 3 salariés de l'association

Plus d'infos