Étude sur les mesures contre les déséquilibres de marché: Quelles perspectives pour l'après quotas dans le secteur laitier européen ?
10/06/2016
Étude réalisée par Aurélie Trouvé, AgroParisTech, Marie Dervillé, ENFA, Daniel-Mercier Gouin, Université Laval (Québec), Thierry Pouch, APCA, université de Reims, Xavier Briot, AgroParisTech, Andrea Fink-Kessler, université de Kassel, Jean-Christophe Kroll, AgroSup Dijon, Pierre Lambaré, AgroParisTech, Olivier Rat-Aspert, AgroSup Dijon avec l’appui de Roel Jongeneel, université de Wageningen (Pays-Bas) - Financement : Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt
La création en 1968 de l'Organisation Commune de Marché lait s'inscrit dans le prolongement des dispositifs généraux de la Politique agricole commune (PAC) mis en place quelques années auparavant, visant à accroître les productions agricoles et spécifiquement laitières.

Il s'agissait notamment d'établir des filets de protection pour les producteurs afin d'atténuer et corriger les effets occasionnés par les accidents du marché. Une batterie d'instruments fut donc mise en place: prix garantis et stockage public (beurre et poudre), aides aux exportations, protection aux frontières.