Équilibre forêt-gibier : guide pratique d’évaluation des dégâts en milieu forestier

Cet outil permet de faire un pronostic de l’avenir des peuplements forestiers et d’identifier les secteurs géographiques où la pression exercée par les cervidés sur les peuplements sensibles n’est plus supportable.

Ce travail a été présenté et validé en Comité de pilotage réunissant les représentants de la forêt privée et publique, la Fédération nationale des chasseurs (FNC) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

 

 

Ecorçage pin maritime-Cemagref-J.P.Hamard




Le guide proposé concerne exclusivement le diagnostic sylvicole des peuplements traités en futaie régulière, que leur régénération soit obtenue par plantation ou par voie naturelle, et peut, dans certains cas, servir également au diagnostic de la futaie irrégulière.

 

Téléchargez le guide et ses 5 constituants :
 

Addenda au Guide pratique d’évaluation des dégâts en milieu forestier

Les méthodes développées dans le "Guide pratique d’évaluation des dégâts en milieu forestier" ont pour vocation d’établir un diagnostic sylvicole du peuplement forestier à expertiser. Ce diagnostic repose sur l’analyse de 3 paramètres fondamentaux (la densité globale de tiges viables présentes, la proportion de placettes d’inventaire à niveau de densité de tiges viables satisfaisante et l’origine des problèmes éventuellement observés lorsque la densité de tiges viables est insuffisante).

Au final, le résultat du diagnostic se décline en 3 éventualités : "absence de problème", "pronostic incertain" ou "avenir compromis". Ce classement concis s’avère, de fait, très sommaire.
Aussi, est-il indispensable de consulter l’ensemble des résultats complémentaires produits par les outils d’analyse afin d’apprécier de manière exhaustive les enseignements de l’expertise.

Les diagnostics émis sont fondés sur la comparaison de la situation observée à des normes sylvicoles. Ces normes sont susceptibles d’évoluer. Dans le présent guide, le seuil minimal de densité viable attendu par le sylviculteur afin d’évaluer l’avenir d’un peuplement en régénération naturelle est fixé, quelle que soit l’essence considérée, à 5 000 tiges viables/ha. Donc, seuls les peuplements dont l’objectif de sylviculture en régénération naturelle est une densité de tiges viables supérieure à 5 000 tiges/ha, pourront être évalués avec ce modèle.

Pour les plantations, le diagnostic est établi par rapport à une densité de tiges viables admissibles à l’hectare fixée pour chaque essence.
Cette densité peut se référer soit à la densité de tiges attendue à la première éclaircie soit aux densités minimales de réussite à 5 ans préconisées dans les arrêtés régionaux relatifs aux investissements forestiers de production.

Chacun des protocoles suivants comporte une notice décrivant le protocole d’observation, une fiche signalétique de l’unité d’inventaire, un fichier « utilitaire » et des exemples de saisie et de résultat (pour télécharger ces fichiers, cliquez et choisissez la commande "enregistrer sous " pour enregistrer sur votre disque dur le dossier compressé contenant ces documents).

Voir aussi