Transfert d’un projet pilote d'éducation à la consommation alimentaire entre collèges

Le centre européen des produits de l’enfant (Cepe) de Poitou Charentes est l’un des 19 projets lauréats de l'appel à projets national du Programme National pour l'Alimentation (PNA) 2014. Françoise Cuisinier, principale du collège Le Valois (Angoulême) était sur le stand du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ce matin et nous parle de ce projet qui vise à rendre les collégiens acteurs de leur consommation.

L’objectif? Évaluer le transfert d’un projet pilote d’éducation alimentaire entre deux collèges (projet d’initiation aux arts de faire culinaires) et construire un guide méthodologique ainsi qu’une mallette pédagogique (niveau cinquième) à destination de la communauté éducative des collèges permettant de transférer ce projet dans d’autres collèges ou centres sociaux.

Description : Le projet de recherche-action, déjà mis en place dans le collège Marguerite de Valois depuis 2013, va être dupliqué dans un second établissement (Collège Michèle Pallet, classé REP+ en 2014). Il vise à mettre en place différents ateliers complémentaires (ateliers cuisine, éveil sensoriel, sensibilisation aux arts de la table et aux métiers de bouche, éducation aux médias, au développement durable et aux cultures alimentaires, etc.) qui doivent permettre aux collégiens de devenir acteurs de leur consommation et de s’approprier leur alimentation. Ces ateliers visent à intégrer l’éducation alimentaire dans différentes matières (SVT, EPS, orientation, etc.) et en périphérie du temps scolaire, associant parfois les parents (goûters, journées thématiques, événements sportifs, etc.). Dans ce cadre, les élèves sont par exemple interrogés sur leur rapport aux marques et aux publicités, ou vont visiter des jardins pédagogiques et des marchés.

Les ambitions à plus long terme sont multiples. Il s’agit de recréer du lien entre l’école, les élèves et les familles autour de l’alimentation, contribuer au bien-être des jeunes et les rendre acteurs de leur consommation en favorisant de meilleurs comportements alimentaires.

L’appui scientifique et méthodologique est assuré par une doctorante spécialisée dans le comportement du consommateur et par les partenariats avec l’Université de Poitiers et le Fonds Français pour l’Alimentation et la Santé.