Retour sur les Journées européennes du patrimoine au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

« Patrimoine pour tous », c’était le thème retenu de la 38e édition du traditionnel rendez-vous des Journées européennes du patrimoine, événement qui attire chaque année des millions de visiteurs. À cette occasion, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a ouvert ses portes au public les 18 et 19 septembre 2021.

Tout au long du week-end, les visiteurs ont découvert plusieurs lieux emblématiques du ministère :

L'Hôtel de Villeroy

L’Hôtel de Villeroy héberge le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation depuis 1881.

Créé en 1724, ce lieu historique a connu plusieurs vocations. En 1729, il a accueilli la signature du traité de Séville qui a mis fin à la guerre entre l'Espagne et l'Angleterre. Cet hôtel particulier a ensuite notamment hébergé l’École d’application du corps royal d’état-major jusqu’en 1827, puis la direction générale des ponts et chaussées, le ministre de la Police générale sous le Second Empire...

Parmi les éléments emblématiques de l'Hôtel de Villeroy figurent le grand lustre Napoléon III (composé de 54 lumières en bronze doré), ou encore les trois fauteuils d'Andrée Putman, architecte d'intérieur française de renommée internationale, que les visiteurs ont pu admirer dans le bureau du ministre.

La salle Sully et sa fresque emblématique

Cette grande salle de réunion présente une hauteur sous plafond de 9 mètres. Tout comme une partie des murs, celui-ci est entièrement recouvert de caissons en bois sculpté, réalisés en 1887.

Les visiteurs ont pu découvrir les fresques monumentales de 1898 et 1901 réalisées par le peintre Paul Sinibaldi (élève de Cabanel). Elles représentent le Commerce, l’Industrie, et l’Agriculture, symbolisée par une jeune semeuse avançant dans un champ labouré par deux paires de bœufs blancs.

Enfin, une cheminée monumentale trône dans cette pièce historique qui doit son nom à Maximilien de Béthune, plus connu sous son titre de duc de Sully. Ce compagnon d’armes et ministre du roi Henri IV a largement contribué au développement de l'agriculture française. Parmi ses nombreuses concrétisations figure la proclamation de la liberté de commerce des grains, l'abolition de péages entre les provinces, l'incitation à une plus forte production, afin de vendre hors des frontières. On lui doit la fameuse maxime : « labourage et pâturage sont les deux mamelles dont la France est alimentée ».

En galerie Sully (qui précède la salle Sully et où trône la statue d'Antoine Parmentier), la campagne « les #EntrepreneursDuVivant recrutent » a été présentée. Cette campagne inovante et plurimédias met à l'honneur les métiers de l’agriculture, de l’agroalimentaire, du paysage, de la forêt, de la pêche et de l’aquaculture. Les différents visuels et films de la campagne ont été exposés.

Les jardins

Du haut de ses 30 mètres, le platane d’Orient plus que centenaire veille sur le parc de l’Hôtel de Villeroy. Selon la légende, il s'agirait du plus grand arbre de Paris.

Autre élément clé des jardins : la copie de l’enlèvement de Proserpine par Pluton, réalisée par le sculpteur Suchelet. L’original de cette sculpture, composé sous Louis XIV par Girardon, est installé dans le bosquet de la colonnade du parc du château de Versailles. Les visiteurs ont également pu admirer le potager créé en 2013 dans les jardins.

À télécharger

Dépliant - Les patrimoines du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (PDF, 3.47 Mo)

Le week-end en images

  • Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr