Plan de soutien à la prise en charge des animaux abandonnés ou en fin de vie - 20 M€
Cheick Saidou

 

 

 

Afin d’accompagner la prise en charge des animaux abandonnés ou en fin de vie et de limiter les abandons, cette mesure a pour objectif d’aider les refuges qui recueillent les animaux abandonnés ou en fin de vie, et faciliter l’adoption y compris pour les personnes démunies. Cette mesure vise aussi à sensibiliser les adoptants et à aider les collectivités dans la gestion des animaux abandonnés.

Quelles sont les actions ?

Le dispositif prévoit :

  • Un soutien à des campagnes de communication et des mesures de soutien à l’information et la formation pour sensibiliser et responsabiliser les particuliers détenteurs d’animaux de compagnie et à les informer ;
  • La création d'un observatoire national de la protection animale des animaux domestiques, pour apporter des données objectives de la situation, assurer la transparence sur ces données, et participer à l’adaptation des politiques publiques ;
  • La mise en place d’aides à l'investissement dans les refuges sous convention avec des communes ou des associations de vétérinaires ;
  • La création d’une aide à l’accessibilité aux soins vétérinaires (stérilisation, vaccination, première consultation post-adoption…) pour les animaux adoptés en refuge. Elle sera accompagnée d’une aide à l’accessibilité aux soins vétérinaires pour les animaux de personnes démunies (assurée par des associations de vétérinaires en partenariat avec des associations d’aide sociale).

Qui peut en bénéficier ?

  • Les refuges sous contrat ou convention avec des communes et des vétérinaires, et qui respectent les différentes réglementations ;
  • Les collectivités ;
  • Les adoptants, sous conditions de ressources.

Concernant l’aide à l’accessibilité aux soins vétérinaires pour les animaux démunis : pour des associations de vétérinaires en partenariats avec des associations d’aide sociale.

Comment en bénéficier ?

Pour les refuges et les mesures d'aides à l'accessibilité aux soins et à l'investissement : les demandes sont à déposer auprès des directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF)

Quel calendrier ?

Début 2021.

Qui contacter ?

Les directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF)

Pour en savoir plus :