Plan de modernisation des abattoirs - 130 M€

 

 

 

Le plan de modernisation des abattoirs vise à renfocer la compétitivité des entreprises d’abattage-découpe, consolider leur gouvernance et améliorer aussi bien les conditions de travail des opérateurs que la protection des animaux.

Quelles sont les actions ?

Le plan vise à soutenir l’investissement pour améliorer la compétitivité des entreprises, notamment par la création ou la modernisation d’outils d’abattage et de découpe, tout en accompagnant la segmentation de l’offre et la création de valeur ajoutée.Ces outils doivent être adaptés aux besoins des filières et des consommateurs et être ou devenir exemplaires en matière de protection des animaux.

Les entreprises pourront aussi être soutenues pour mieux répondre aux exigences d’hygiène alimentaire et se développer à l’export (respect des cahiers des charges spécifiques pour certains marchés). Les démarches visant à réduire les consommations d’eau et d’énergie pour préserver l’environnement seront étudiées.

La mesure pourra permettre, en cohérence avec les financements du PIA 4 (Programme d’investissements d’avenir), d'améliorer les processus d’automatisation et de robotisation, pour réduire la pénibilité du travail. Enfin, la formation des acteurs pourra être renforcée, à leur prise de fonction comme tout au long de l’exercice de leurs missions.

Qui peut en bénéficier ?

Les gestionnaires des outils, quel que soit leur statut (entreprises, collectivités), et quel que soit le type d’outil (outil d’ampleur nationale, outil d’intérêt local ou territorial, abattoir mobile), peuvent bénéficier de l’accompagnement offert par la mesure.

Comment en bénéficier ?

Un appel à projets est lancé depuis le 15 décembre 2020.
Vous pouvez constituer un dossier de candidature et le transmettre en retour, selon des modalités précisées sur le site FranceAgriMer.

Quel calendrier ?

Du 15 décembre 2020 au 31 décembre 2022.
Il est prévu plusieurs périodes de relevé des dossiers déposés au cours de l’année 2021 et 2022.

Qui contacter ?

Le service de l’économie agricole de la direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (DRAAF) de la région du porteur de projet.

Liens utiles :

Pour en savoir plus :