Panier de septembre : des produits mi-saison entre l’été et l’automne
Les étals sont encore bien achalandés en produits estivaux. Laissez-vous également tenter par les fruits de fin de saison et légumes plus courants. Manger de saison, c’est soutenir une agriculture locale et être acteur de la transition agroécologique.

Légumes

Le navet constituait l’une des bases de la nourriture française avant l’arrivée de la pomme de terre. À la fin de l’été, il est sucré, doux et juteux. Les différentes variétés – de Nancy, de Milan, de Croissy… – offrent de belles nuances de blanc, de mauve et de pourpre dans l’assiette. 52 549 tonnes ont été produites en 2019 (source Agreste).

Il existe différentes couleurs de chou-fleur pour égayer vos plats : blanc, violet, orange ou vert. Cuit à la vapeur entier et ensuite grillé au four, c’est un véritable régal avec une mayonnaise au cumin. 255 667 tonnes ont été produites en 2019 (source Agreste).

Tout se mange dans le poireau. Privilégier le poireau des sables Label rouge, ou le poireau de Créances IGP, qui ont la particularité d’avoir un fût blanc long au léger goût de noisette. 148 152 tonnes ont été produites en 2019 (source Agreste).

Fruits

C’est le grand moment des tartes ou pâtés aux prunes. Originaire d’Asie, le premier noyau de prune retrouvé dans les Alpes date de 2300 avant J.-C. Les principales variétés cultivées sont les prunes à pruneaux, la mirabelle, la reine-claude communément verte et la quetsche violette de forme ovale. 180 795 tonnes ont été produites en 2019 (source Agreste).

La figue est produite principalement dans le sud de la France. La figue de Solliès AOP de chair « fraise » a des saveurs florales. Consommée séchée avec un fromage, elle peut être rôtie fraîche avec de l’agneau. 3 340 tonnes ont été produites en 2019 (source Agreste).

Le coing, fruit du cognassier qui ressemble à une poire jaune à la saveur miellée, est généralement cuit pour confectionner des gelées et des confitures. En compote, avec une crème de vanille, il peut être parsemé d’amandes françaises torréfiées. Ces deux fruits ont chacun une petite production annuelle de 1 000 tonnes.

Poissons

La roussette est un petit requin de chair rose. En papillote avec des tomates et des câpres, c’est un délice. 3 149 tonnes ont été débarquées dans les halles à marée françaises en 2019 (source FranceAgriMer).

La raie est un poisson cartilagineux et sans arête commercialisée en tronçons ou en ailerons. Cuite en bouillon, elle s’accommode très bien froide, en salade avec des haricots blancs et une vinaigrette aux herbes. 3 041 tonnes ont été débarquées dans les halles à marée françaises en 2019 (source FranceAgriMer).

Fromages

Le Bleu du Vercors-Sassenage AOP est fabriqué au cœur du Parc naturel régional du Vercors, à partir de lait de vache de race Abondance, Montbéliarde et Villarde. Son goût est « beurré » avec des arômes de champignons. Pendant la période d’affinage, il est piqué pour permettre au « pénicillium roqueforti » de se développer à l’intérieur. 199 tonnes ont été produites en 2017 (source fromages-aop.com).

Le Chevrotin AOP de Savoie et de Haute-Savoie est un fromage de chèvre Fermier, c’est-à-dire fabriqué par le producteur avec exclusivement le lait de son troupeau. Ainsi, chaque Chevrotin aura l'identité aromatique particulière de l'exploitation dont il est issu. 85 tonnes ont été produites en 2017 (source fromages-aop.com).

Le Livarot AOP est un fromage à pâte molle de croûte orangée issu de lait de vaches normandes. Baptisé « la viande du pauvre » au XIXe siècle, son arôme évoque la charcuterie fumée. De forme cylindrique, il est entouré de bandelettes de laîche, des roseaux de marécage qui servaient à l’origine à le maintenir pendant l’affinage. 1 205 tonnes ont été produites en 2017 (source fromages-aop.com).
 

Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

  • les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées.

Plus d'infos ici

Voir aussi