Les produits frais du mois d’avril

En période de confinement, il est très important d’avoir une alimentation équilibrée. Voici quelques idées de légumes, produits de la mer, fruits et fromages de saison pour varier les ressources nutritives et continuer à manger des produits frais.

Légumes

Avec le printemps, de nombreux légumes verts réapparaissent sur les étals.

Les asperges sont l’un des légumes phare du mois d’avril. Leur saison ne dure que quelques semaines. Blanches ou vertes, il existe plusieurs variétés, avec notamment l'asperge des Sables des Landes Indication géographique protégée (IGP) ou encore l'asperge du Blayais IGP.

Gourmand, à écosser ou primeur, le petit pois est principalement produit en Hauts-de-France. Sur les étals, privilégier les cosses de couleur vert tendre, fermes et renflées : c'est un gage de fraîcheur.

Le brocoli, « pousse » en Italien, est une des productions les plus répandues en Bretagne. Il est souvent confondu avec son cousin le chou romanesco, reconnaissable à ses florettes pyramidales. Chaque année, on produit 18 735 tonnes de brocolis dans l’Hexagone (source : Interfel).

Produits de la mer

À chaque poisson, ses qualités nutritives. Quels sont les produits à privilégier en avril ?

Avec sa chair blanche et ferme, le turbot est un poisson plat vivant dans les fonds sableux ou les graviers. Il est riche en protéines et faible en lipides.

Le rouget-barbet est reconnaissable à sa couleur rose. Il vit dans l'océan Atlantique mais aussi en mer Méditerrannée. Ce poisson se consomme dans les 24 heures après l'achat.

Le saviez-vous ? La pleine saison de la coquille Saint-Jacques est le printemps. Les bateaux spécialisés dans la pêche de ce mollusque s'appellent des coquillers. Il existe deux labels pour les coquilles normandes : le Label rouge Coquille Saint-Jacques fraîche et entière, et le Label rouge Noix de coquille Saint-Jacques.

Viande

Maintien de la biodiversité, dynamisme économique, préservation des paysages... L'agneau printanier est un produit aux multiples facettes. L'étiquetage viande d'agneau français garantit l'origine et la traçabilité du produit, tout comme l'AOP Prés-Salés du Mont-Saint-Michel et l'IGP agneau de Lozère. La Nouvelle-Aquitaine est la première région de production.

Fromages

Les fromages aussi ont une saisonnalité. En voici quelques-uns qui sont davantage parfumés en avril.

Le crottin de Chavignol est classé Appellation d’origine protégée (AOP) depuis 1996. Près d’une centaine de producteurs fabriquent ce produit du terroir entre le Cher, la Nièvre et le Loiret. Astuce de sélection : plus un crottin est affiné, plus sa croûte est bleutée.

Le saviez-vous ? Le Morbier AOP, originaire de Franche-Comté, possède une ligne gris-bleu. Cette ligne est due à l’utilisation de charbon végétal sur l’une des faces avant le pressage. Ce fromage est fabriqué à partir de lait cru de vache.

Il existe trois types de Beaufort AOP : le Beaufort (fabriqué de novembre à mai), le Beaufort d'été et le Beaufort chalet d'alpage, qui est fabriqué selon des méthodes traditionnelles avec le lait d'un seul troupeau. En 2018, 5 350 tonnes de Beaufort ont été produites (source : site Beaufort).

Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

  •     les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
  •     les femmes enceintes ;
  •     les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées.

Plus d'infos ici

Fruits

Côté fruits, les saveurs acidulées et vitaminées font leur grand retour.

Originaire d'Asie, la rhubarbe se récolte dès la fin du mois d'avril. Ce fruit synonyme du printemps est disponible jusqu’à début juillet. Attention : il ne faut surtout pas consommer les feuilles car elles contiennent une substance qui peut être toxique.

La pleine saison de l’orange se termine en avril. Ce fruit se décline sous plusieurs variétés comme la sanguine, plus amères que les autres. En France, 5 000 tonnes d’oranges sont produites par an (source : Interfel). L’Ile de la Réunion concentre près de la moitié de cette production.

Les fraises reviennent sur les étals français. Pajaro, gariguette... Il en existe plus de 600 espèces différentes. Parmi les produits sous signes de l'origine et de la qualité figurent les fraises de Nîmes et du Périgord Indication géographique protégée (IGP).

Voir aussi