Les principaux leviers de l'agro-écologie
Essai de luzerne en biodiversité. Bande de 7 mètres de luzerne en biodiversité, récoltée une fois sur deux, séparant deux parcelles de grandes cultures.
L’agro-écologie se fonde sur une approche systémique de l’exploitation (réflexion globale intégrant simultanément toutes les dimensions de l’exploitation). Il n’existe pas de recette ou de cahier des charges universel, mais des solutions particulières à développer dans chaque contexte en s’appuyant sur des principes communs.

English version available here

Les systèmes agro-écologiques s’appuient en particulier sur la valorisation des interactions biologiques positives au sein de l’agroécosystème. Par exemple, en favorisant la biodiversité fonctionnelle (présence de haies, de bandes enherbées, etc.) et des assolements adaptés, il s’agira de favoriser les régulations naturelles entre populations pour gérer les bioagresseurs ou de favoriser la prédation des graines pour éviter les adventices.

L’agro-écologie recherche également le bouclage autant que possible des cycles bio-géochimiques (eau, azote, etc.), favorisant l’autonomie et la robustesse de l’exploitation. Il s’agit ainsi par exemple, par un travail sur les rotations ainsi que sur les couverts intercultures, de réduire la dépendance aux intrants et de favoriser la fertilité des sols. Le développement de synergies entre l’élevage et les cultures permet par exemple de limiter le recours aux engrais chimiques de synthèse tout en gérant les effluents organiques, et réciproquement de réduire la dépendance aux fluctuations des coûts de productions en auto-consommant une partie de la production.

Ainsi les deux grands principes qui fondent l’agro-écologie confèrent au système plusieurs propriétés qui l’aident à améliorer sa durabilité et à accroître sa résilience. En diversifiant l’origine des revenus, elle renforce également la résilience économique des agriculteurs et participe au développement local. L’approche intégrée des enjeux économiques et environnementaux permet de gérer efficacement les ressources naturelles.