La recherche en agronomie s’empare de l’octet
© Cheick Saidou / Min.Agri.Fr

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ouvrent de nouvelles perspectives à la recherche sur le vivant. Témoignage de Bernard Sepchat, ingénieur en expérimentation animale bovins viande à l’unité expérimentale herbipôle de l’Inra de Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme. Cette infrastructure de recherche, unique en Europe, est dévolue à l'élevage des herbivores en zone de montagne, qui rassemble 900 bovins et 800 ovins sur 1 100 hectares de prairies.

« L’arrivée de capteurs de plus en plus nombreux dans nos stations expérimentales révolutionne notre manière de chercher et d’expérimenter. Nous avons installé à l’Herbibôle des outils mesurant automatiquement ce que mange chaque animal. Ces mesures, en routine sur un nombre important de bêtes sont essentielles pour le phénotypage. Elles nous permettent de mieux comprendre les relations entre les gènes et leur expression, les caractères de l’animal. Nos auges « connectées » collectent ainsi des données en temps réel sur les quantités ingérées mais également sur les modes de consommation des animaux, par exemple,  savoir quel animal mange quoi pendant combien de temps et à quel moment dans la journée, affine nos travaux en matière d’alimentation, de comportement et bien-être animal… Cela ouvre des possibilités de recherche incroyables ! Pour étudier la croissance, nous sommes passés depuis  peu d’une pesée quotidienne ou hebdomadaire de nos animaux à plusieurs pesées par jour grâce à nos bâtiments équipés d’instruments de pesée automatique !

Toutes les informations que l’on capte sur le troupeau peuvent ainsi être utiles à plusieurs équipes de recherche sur différentes sujets : alimentation, croissance comportement animal, production de gaz à effet de serre, etc. Sur l’ensemble de nos installations, nous sommes capables de recueillir un nombre exponentiel d’enregistrements ce qui génère des milliers de données ! Valider et traiter ce volume de données devient un challenge essentiel pour notre unité. C’est pour cela que depuis quelques années notre recrutement a évolué. En plus des profils classiques (agronomes et zootechniciens), des ingénieurs et techniciens plus spécialisés en informatique et électronique ont été recrutés pour renforcer nos équipes et notamment adapter nos outils de collecte et de stockage de données à cette évolution. »

 

Voir aussi