La recherche aux avant-postes de la lutte contre le réchauffement climatique
Plateau d'émission gazeuse servant à l'étude de la volatilisation d'ammoniaque. Unité de recherche "gestion environnementale et traitement biologique des déchets" (IRSTEA Rennes). ©Pascal Xicluna/Min.Agri.Fr
La recherche a un rôle déterminant pour identifier, analyser et modéliser les changements climatiques. A l’occasion de la COP21, les scientifiques sont mobilisés pour faire connaître leurs travaux et partager l’état actuel des connaissances et des solutions envisagées. Ci-dessous trois exemples de projets de recherche développés par l'IRSTEA (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture)

©IRSTEA
Un épandage efficace et respectueux des sols

En agriculture, la fertilisation azotée génère près de 50% des émissions de gaz à effet de serre de ce secteur. Elle peut se faire avec des engrais minéraux industriels ou avec des engrais organiques comme le fumier ou les boues d’épuration. Réduire ces émissions liées à l’épandage de fertilisant sur les sols agricoles est une des solutions pour lutter contre le changement climatique. Irstea travaille depuis plusieurs années sur l’efficacité des apports organiques et minéraux sur les cultures,  tout en conciliant productivité, qualité des produits et respect de l’environnement. Irstea dispose d’une plateforme Epandage environnement, seul laboratoire de recherche et d’expérimentation permettant la certification Eco-Epandage des machines.

En savoir plus : www.actions-territoires.irstea.fr/sol/un-epandage-efficace-et-respectueux-des-sols

 
©Irstea
Catch-C : un projet européen sur le stockage du CO2 dans les sols agricoles

Erosion, tassement, baisse de biodiversité et de matière organique... Autant de menaces qui pèsent aujourd'hui sur les sols européens, réduisant leur fertilité et leur potentiel de stockage de carbone. Le projet de recherche "Catch-C", rassemblant 12 équipes de recherche de 8 pays européens dont Irstea, a identifié et référencé les bonnes pratiques et proposé un outil d’aide à la décision en ligne disponible en 7 langues. De 2012 à 2015, les chercheurs de Catch-C ont évalué l'impact à long terme de 55 pratiques agricoles différentes testées dans 291 essais de terrain à travers l'Europe. L'analyse a révélé que certaines pratiques augmentent bien le stockage de carbone organique par les sols : cultures intermédiaires, engrais verts et organiques, non-labour, techniques culturales simplifiées, etc. Les chercheurs ont ensuite mené une enquête auprès de 2 520 agriculteurs de 8 pays européens représentant 24 zones différentes.

En savoir plus : www.actions-territoires.irstea.fr/sol/stockage-du-carbone-un-outil-pour-adapter-ses-pratiques-agricoles

© Gregoire Maisonneuve
Changement climatique : préparer la forêt de demain

Absorbant l’équivalent de 15% des émissions annuelles de CO2 en France, la forêt est un axe fort dans la lutte contre le changement climatique. En France, les 14,5 millions d’hectares de forêt de production sont composées pour la moitié de forêts mélangées (au moins deux essences d’arbres). Or le fonctionnement des forêts mélangées tempérées et les interactions des différents types de pression qu’elles subissent restent mal connus, et de nombreuses questions se posent quant à leur vulnérabilité face au changement climatique. Irstea dispose d’un site expérimental en forêt d’Orléans. Le projet de recherche, nommé OPTMix (Oak Pine Tree Mixture)  va permettre de tester les effets des stratégies sylvicoles (diminution de la densité du peuplement et augmentation des mélanges d’essences) envisagées dans le cadre du changement climatique, tout en prenant en compte l’accroissement des populations d’ongulés sauvages (cerf élaphe, chevreuil et sanglier) et l’augmentation des prélèvements de bois qui posent en effet de graves problèmes de régénération.

En savoir plus : www.actions-territoires.irstea.fr/foret/changement-climatique-les-forets-de-plaine-sous-la-surveillance-des-chercheurs


Voir plus d'exemples de projets de recherche sur le site dédié : www.actions-territoires.irstea.fr