La distribution de fruits, de légumes et de produits laitiers
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Aujourd’hui, la majorité des Français, et particulièrement les enfants et les adolescents, ne consomment pas assez de fruits et légumes par rapport aux apports journaliers recommandés. Par ailleurs, en période de croissance, le calcium laitier est indispensable pour l'ossification.

Fort de ce constat, le programme « Fruits et légumes à l’école » et « Lait et produits laitiers à l'école » vise à augmenter la consommation en quantité et en qualité de fruits et légumes frais. Il vise également à assurer les apports minimums en calcium par la distribution de lait et de produits laitiers diversifiés et de qualité.

Ainsi, l'Union européenne aide au financement de l’achat de fruits et légumes frais, et/ou de lait et de produits laitiers de qualité distribués aux élèves. La mise en œuvre d’une mesure éducative est obligatoire.

Les modalités d'application du programme

La distribution de produits se fait pendant le repas du midi, au restaurant scolaire, pour les enfants de la maternelle au lycée, en métropole et en Outre-mer.
Seuls les produits bénéficiant d’un signe d’identification de la qualité et de l’origine sont éligibles (SIQO), à savoir les produits sous :

Tous les produits éligibles doivent être distribués en l’état, sans aucun ajout de sel, matière grasse, sucre ou édulcorant.

Fruits et légumes frais sous SIQO

Toutes les variétés de fruits et légumes sont autorisées, y compris les bananes, à condition qu’ils soient achetés frais (entiers, prédécoupés, ou découpés et emballés par un fabricant).

Les fruits et légumes achetés frais et entiers peuvent être distribués frais (entiers, prédécoupés ou pressés) ou transformés sur place (cuits, sous forme de purée ou de jus), à condition qu’aucun sucre, matière grasse, sel ou édulcorant n’ait été ajouté dans le processus d’élaboration de ces produits.

Les pommes de terre et autres féculents ainsi que les fruits à coque ne sont pas éligibles et ne doivent pas entrer dans la composition d’un produit distribué.

Lait et produits laitiers sous SIQO

Peuvent être distribués :

  • le lait liquide en priorité ;
  • d’autres produits laitiers comme les yaourts nature, les fromages blancs et petits-suisses nature ou les fromages sont également éligibles [1].

Le lait et les produits laitiers peuvent être à base de lait de vache, de chèvre ou de brebis.

Pour être admissible à l’aide, le lait ne doit pas entrer dans la composition des repas (purée par exemple). Pour les fromages, seule la découpe est autorisée.

Pour la déclinaison « matin », seuls le lait liquide et les fruits frais, qu’ils soient produits sous SIQO ou issus de l’agriculture conventionnelle, sont éligibles.

[1] Les produits distribués doivent respecter les recommandations sanitaires des pouvoirs publics. Les jeunes enfants, tout particulièrement ceux de moins de cinq ans, ne doivent pas consommer de fromages au lait cru (à l’exception des fromages à pâte pressée cuite comme le comté ou l’emmental), ni de lait cru.