Intégrer le rôle de la biodiversité dans la gestion des systèmes de polycultures élevage de Basse- Normandie

La biodiversité est un levier important mais encore méconnu pour le développement d’une agriculture plus respectueuse des enjeux environnementaux. En parallèle de la démarche collective de certification ISO 14001, l’association d’agriculteurs Terre de Basse Normandie souhaite préserver et mieux intégrer la biodiversité dans la gestion de leur exploitation.

« Les agriculteurs ont pris conscience de l’impact de leurs pratiques sur la biodiversité. Or, leurs connaissances sont encore faibles sur le sujet. Ils ne savent pas encore la maîtriser afin de mieux gérer leurs exploitations. Ils doivent également être capable de chiffrer les bénéfices de la biodiversité sur leur exploitation afin d’appréhender ce qu’elle apporte au système. » Adeline Michel et Jean-Philippe Chenault pour l’association CERFRANCE Normandie Maine


La Basse-Normandie se caractérise par une diversité de territoires, urbains, péri-urbains, ruraux et de paysages ouverts avec les grandes plaines céréalières, bocageux dans les zones d’élevage, de forêts ou encore de marais. Dans une région où l’emprise rurale est encore forte, le comportement des professionnels agricoles quant à leurs pratiques pour réduire l’impact sur le milieu (ressources en eau et biodiversité en priorité) est donc un enjeu majeur pour le secteur.

Les agriculteurs, de par leur engagement dans le système de management environnemental ISO14001 depuis 2009, ont pris conscience de l’intérêt de la biodiversité dans leurs systèmes de polycultures élevages mais surtout des limites de leurs connaissances actuelles.

Le projet vise donc à optimiser les systèmes de culture des agriculteurs de l’association par l’acquisition de compétences dans ce domaine, la réalisation d’un diagnostic initial de l’impact des pratiques sur la biodiversité et la construction de systèmes permettant de la préserver voire de l’augmenter mais sans dégrader les performances économiques des exploitations. Il s’agira également de prendre en compte l’échelle paysagère et de tester les aménagements hors parcellaire les plus efficaces dans les conditions locales. Il est aussi prévu de travailler sur le rapport bénéfices/coûts économiques du développement de la biodiversité dans les exploitations agricoles.

PROJET DE L’ASSOCIATION CERFRANCE NORMANDIE MAINE

  • Région : Basse-Normandie – Départements : Calvados (14), Manche (50) et Orne (61)
  • Territoire concerné : La Basse-Normandie, plaines de Caen et Argentant en majorité
  • Nombre d’agriculteurs impliqués : 10
  • Structure porteuse de la demande : Association Terre de Basse-Normandie
  • Montant de la subvention CASDAR : 34 002 €
  • Budget total du projet : 42 503 €

Pour en savoir plus >>>