LOCALISATIONS DIVERSES

Concours agricole universel et international de 1856
De 1844 à 1867, le con-
cours d'animaux de boucherie se tint principale-
ment à Poissy, avec quelques exceptions : (pas de concours en 1848 du fait

de la Révolution) Versailles en 1851 et 1852, Orléans en 1853, Paris au Champ de Mars pour le "premier Concours agricole universel" en 1855 et en 1856 pour le "Concours agricole universel et international".

Il a connu enfin une interruption de trois années (1857-1859).

Pendant cette époque, selon les gazettes, "les effectifs de 30 boufs et 18 lots de moutons enregistrés en 1844 atteindront en 1867 : 257 boufs, 49 vaches grasses, 21 veaux, 43 lots de moutons et 114 porcs".

En 1868 et 1869, le concours est transféré et rattaché au Concours national agricole organisé à la Villette.

A partir de 1870, c'est le premier Concours général de Paris, et jusqu'en 1897, les salons se dérouleront au Palais de l'Industrie avec trois années d'interruption (1871 à 1873) en raison

 

successivement de la guerre de 1870 puis de la Commune et enfin d'une grave épidémie de typhus.

De 1898 à 1914, les localisations du concours général vont de la Galerie des machines au Grand Palais, au Champ de Mars ou encore à l'Esplanade des Invalides.

Pendant ces dernières périodes, le Salon s'étoffe.

1875 : création des sections des fruits secs, des miels et des cires.
1876 : présentation d'animaux repro-
ducteurs (17 taureaux, 91 béliers et 10 verrats).
1879 : apparition de l'horticulture.
1887 : création de la section des cidres et poirés et ceux des produits de l'Algérie.
1893 : accueil des animaux reproduc-
teurs femelles et première exposition des vins de France.