OLIVIER DE SERRES
1539 - 1619

Olivier de Serres est né à Villeneuve-de-Berg, petit bourg du Vivarais, en rive droite de la moyenne vallée du Rhône.

Il a passé sa vie au pied du Massif des Coirons, vaste épanchement basaltique du sud du Massif central. C'est le fils de commerçants en tissus de Villeneuve. Il a fait des études poussées de droit. Il a participé, comme officier, aux combats qui l'opposaient, lui et ses coreligionnaires protestants, aux troupes catholiques.

En 1578, à la fin du mois d'août, il arrive avec sa famille et deux ou trois serviteurs dans la ferme du Pradel qu'il a achetée quelques années auparavant et dont il va arrondir patiemment le domaine. Ce retour à la terre d'un intellectuel va être particulièrement fructueux. Olivier de Serres est un diplomate qui sait négocier les trêves entre les deux partis et, de ce fait, on le laisse relativement en paix. Il va consacrer son existence à faire de sa propriété une exploitation modèle et il écrit le résultat de ses lectures très étendues et de ses expériences agro-nomiques personnelles.

 

Il a non seulement appris les informations dans les livres, mais il les a expériemen-
tées dans son jardin, dans ses étables et dans ses champs.

Son livre Théâtre d'agriculture et mesnage des champs paraît en 1600. C'est la somme des connaissances agronomiques de la fin du XVIe siècle. Olivier de Serres sera l'artisan, au début du règne de Henri IV, de la formidable extension de la culture du mûrier et de l'élevage du ver à soie. Mais ses idées et ses expériences agronomiques dépassaient de loin cette production de luxe. Elles furent ignorées du pouvoir.

Le livre d'Olivier de Serres eut dix-neuf éditions jusqu'à la révocation de l'Edit de Nantes en 1686, après quoi il tomba dans l'oubli. On le redécouvrit à la fin du XVIII e siècle et c'est François de Neufchâteau qui l'édita à nouveau en 1804 sous le timbre de la Société d'Agriculture.

 


Extrait de Jean Boulaine,
Histoire de l'agronomie en France
,
2ème édition, 1996 © Editions Tec & Doc.