Et il précise, "Il suffira pour en indiquer la valeur de dire qu'elle n'est pas seulement solliciter par le cultivateur ou le viticulteur exploitant, mais aussi par le grand propriétaire foncier, par le publiciste, l'administrateur ou le savant, qui tous, à des titres divers, concourent à la prospérité de notre production rurale."

Ainsi, dix-sept ans après sa création le décret du 3 août 1900 par lequel est créé le grade de commandeur parachève l'institution.

La légion d'honneur agricole

Dans l'esprit de son fondateur le Mérite agricole devait avoir la même valeur que la Légion d'honneur et devait être une Légion d'honneur agricole. Cette même inspiration l'avait conduit à retenir primitivement pour l'insigne des caractéristiques analogues à celles de la croix de la Légion d'honneur. Le modèle de l'insigne n'a pas été retenu mais les deux liserés rouges qui bordent le ruban moiré vert symbolisent la prestigieuse institution de l'ordre national de la Légion d'honneur.

Le modèle original de la croix du Mérite agricole est dû à M. Lemoine fils, joaillier-bijoutier de la Légion d'honneur. Aujourd'hui le modèle officiel est frappé par l'Administration des monnaies et médailles.
 

Le poireau

Les parlementaires de l'opposition, le grand public mais surtout les journalistes cherchèrent à tourner en dérision la nouvelle décoration des champs et lui infligèrent le sobriquet de "poireau" qui, lui restera. Ce nom lui a été donnée par analogie à l'insigne qui représente une étoile émaillée de blanc appendue à un ruban donc la plus grande partie est verte et à la plante potagère qui a un bulbe blanc surmonté d'un panache vert. Aujourd'hui, l'expression "avoir le poireau" symbolise le caractère populaire de la décoration du Mérite agricole.

 

 


 

Sources :
- Robert STROPPIANA, Les ministres de l'agriculture président d'honneur de l'Académie d'agriculture de France, vol.84, n°7, 1998, pages 183 à 194.
- Robert STROPPIANA, extraits de la conférence faite au ministère de l'agriculture "Histoire de l'Ordre du Mérite agricole" à l'occasion de la célébration du centenaire de la création du grade de commandeur de l'ordre du Mérite agricole" Paris le 2 juin 2000.