Favoriser la vie du sol 
24/01/2013
© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr
En changeant ses pratiques agricoles, cet agriculteur de la Sarthe a gagné son pari : celui de l’agro-écologie. Il a réduit ses coût de mécanisation tout en produisant plus grâce à l’augmentation du taux de matière organique de ses sols. Gros plan sur ces pratiques novatrices.

Philippe Pastoureau nous ouvre les portes de sa ferme où il cultive, avec sa femme, blé, orge, colza, maïs, ray-grass italien et trèfle. Ils produisent ensemble 400 000 litres de lait par an et élèvent également des poulets de Loué.

En pratique, sa démarche consiste à maintenir constamment un couvert végétal sur les sols. Grâce à un meilleur taux de matière organique la terre produit davantage : il estime le gain à 20 à 40€ par hectare. L’agriculteur a aussi mis en place une rotation des cultures tout en réduisant l’utilisation d’intrants chimiques. Le temps gagné est utilisé pour dispenser des formations ou organiser des visites sur son exploitation.

Pour faciliter la diffusion de ces pratiques, il recommande d’assister aux conférences du réseau Base, de lire la revue TCS (techniques culturales simplifiées) et de regarder les DVD réalisés par les pionniers du « produire autrement ». A vos écrans !

Pour en savoir plus

Voir aussi