Erasmus + : l'enseignement agricole à l'heure européenne
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Chaque année, près de 20 000 apprenants de l’enseignement agricole bénéficient d’une mobilité en Europe ou à l’international dont 5 000 à 6 000 dans le programme Erasmus+. Le programme de l’Union européenne Erasmus + constitue une opportunité pour l’enseignement agricole qui a su s’en saisir.

Cette ouverture à l’international traduit la capacité d’adaptation de l’enseignement agricole aux évolutions de notre époque :

  • une grande diversité dans les formations dispensées,
  • une dynamique en faveur de l’innovation pédagogique dont en particulier l’approche par gestion de projet,
  • la place de la coopération européenne et internationale parmi les cinq grandes missions dévolues à l’enseignement agricole et inscrites dans la loi.

Le programme de l’Union européenne Erasmus + constitue une opportunité pour l’enseignement agricole qui a su s’en saisir. Aujourd’hui, près de 80 % des dossiers déposés sont sélectionnés, pour un montant de plus de 16 M€/an, soit plus de 8 % des crédits éducation et formation du programme Erasmus+ dédiés à la France. 30 % des centres de formation sont impliqués dans un projet Erasmus +. Cette tendance devrait s’amplifier encore à partir de 2021 avec un probable doublement du budget du programme Erasmus +.

"La construction de l’espace européen de l’enseignement et de la recherche est un chantier national dans lequel l’enseignement agricole technique et supérieur entend jouer pleinement son rôle. Le programme Erasmus + est, sans conteste, l’outil emblématique de cette construction. Il permet à nos établissements de former des futurs professionnels conscients d’appartenir à cet espace commun", explique Philippe Vinçon, directeur général de l'enseignement et de la recherche (DGER) au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de mai 2016 à mars 2020.

"Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, est un partenaire important de l’Agence Erasmus+, il participe activement à ses instances de gouvernance. La contribution de l’enseignement agricole aux projets de mobilité Erasmus + témoigne de son engagement fort en faveur de l’emploi des jeunes et de la citoyenneté européenne", souligne Laure Coudret-Laut, directrice de l'agence Erasmus + en  France.

Le programme Erasmus + repose sur 2 actions-clés :

  • la mobilité à des fins d'apprentissage,
  • la coopération pour l'innovation et l'échange de bonnes pratiques,

L'enseignement agricole est très impliqué dans ces deux axes. Chaque année, de nombreux projets visent à favoriser les mobilités d'étudiants, intensifier le partage de connaissances sur l'agriculture de demain et faciliter la mise en place d'outils de transparence, au niveau européen.

Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale

Au sein de l’enseignement agricole, un réseau promeut ce partage de valeur et cette ouverture, par exemple à travers le prix Alimenterre organisé conjointement avec le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI). Chaque année des établissements ou des jeunes de l’enseignement agricole sont primés.

À télécharger

Bilan 2014-2018 Erasmus + pour l’enseignement agricole (PDF, 2.59 Mo)

Voir aussi