Valoriser le goût
Crédit ci-après
©Pascal Xicluna/Min.Agri.Fr

Les travaux du groupe ont porté sur la restauration scolaire, la restauration hospitalière et l’aide alimentaire.

4 experts scientifiques sont en charge de la validation des réflexionsconduites : Dr Sylvie Issanchou, responsable de l’équipe « Préférenceset comportement alimentaire : Formation et évolution », à l’INRA deDijon ; Pr. François Sauvageot, qui a longtemps travaillé surl’évaluation sensorielle à l’ENSBANA (Ecole Nationale Supérieure deBiologie Appliquée à la Nutrition et à l’Alimentation) de Dijon ; M. Jean-Pierre Poulain, professeur de socio-anthropologie à l’Universitéde Toulouse 2 et M. Jean-Pierre Corbeau, professeur de sociologie àl’Institut Universitaire de Technologie de Tours.

Pourquoi s’intéresser au goût ?

Le goût est une composante essentielle de la qualité d’un aliment, et la satisfaction du consommateur doit rester une priorité à différents niveaux.

  •  à l’hopital, pour conserver l’envie de vivre, pour lutter contre la dénutrition,
  •  à l’école, pour inciter les jeunes à consommer plus de fruits et légumes,
  •  aux cotés des partenaires associatifs, pour conserver la dignité et la confiance des personnes ayant recours à l’aide alimentaire.

Les critères de satisfaction (la qualité, la variété, lacuisson, l’assaisonnement, l’horaire des repas, la présentation, latempérature, la présence du cuisinier) constituent les pré-requisd’une alimentation équilibrée et de bonne qualité gustative basée surle plaisir et le partage.

A noter...

Le groupe a remis ses conclusions en janvier 2011. Ses recommandations participent à certaines actions du Programme national pour l’alimentation sur cette thématique.