Une journée Ferme Ouverte DEPHY, à Bragelone Beauvoir dans l’Aube
Depuis quelques années la Chambre d’agriculture de l’Aube axe sa stratégie en direction d’une agriculture plus durable à travers l’accompagnement des exploitants vers des pratiques culturales alternatives,elle a dans ce cadre développé les journées « Déclic’Agro », organisées sur les exploitations « modèles » du département.

Cette nouvelle édition de « Déclic’Agro », s’est déroulée le 12 juin dernier, au siège de l’exploitation de Fabian et Lilian Ballanche, située dans le sud Aubois à Bragelone-Beauvoir.Cette exploitation est membre du réseau « DEPHY Ecophyto Barrois », piloté par la Chambre d’Agriculture de l’Aube, un des tous premiers réseaux constitués du dispositif Ferme DEPHY.

La journée a donc pu tout naturellement s’inscrire dans l’opération nationale "Fermes Ouvertes DEPHY" portée par la ministère de l’agriculture et dans la démarche « produisons autrement » dans laquelle la chambre d’agriculture de l’Aube a décidé de s’impliquer tout particulièrement.


Ouverte aux journalistes, la manifestation a connu un grand succès. Une centaine de personnes, parmi lesquelles de nombreux agriculteurs, mais également des techniciens et des conseillers, ont pu conforter leurs connaissances et surtout échanger sur les pratiques alternatives à l’utilisation des intrants phytosanitaires.
Des tables rondes, des démonstrations, des ateliers techniques et des témoignages d’agriculteurs du réseau DEPHY Barrois ont rythmé cette journée « Déclic’Agro » baptisée pour la circonstance « Prenons le cap et innovons ».

La matinée en salle fut consacrée aux enjeux sur les changements de pratiques. Marc BENOIT, Directeur de recherche à l’INRA de MIRECOURT, en a assuré le pilotage. Ce spécialiste des systèmes agricoles au sein des territoires a d’abord présenté les « principales idées reçues » avant de poursuivre sur le « comment se défaire de ces idées reçues et commencer dès aujourd’hui ». Le ton percutant, le brio et la clarté de son discours ont permis d’obtenir de nombreux et fructueux échanges avec le public présent.

L’intervention de Marc BENOIT a été suivie par un travail de groupes. Chaque table « ronde » d’une dizaine de participants était animée par un technicien de la chambre d’agriculture. Deux questions simples étaient posées : « qu’avez-vous déjà mis en place sur votre exploitation ? » et « quelle vision avez-vous de votre exploitation dans 5 à 10 ans ? ».
Les résultats de ces échanges seront analysés ultérieurement, ils contribuerontà faire avancer la réflexion au sein de la Chambre d’agriculture de l’Aube.

La matinée s’est poursuivie par une deuxième intervention de Marc BENOIT sur les « moteurs du changement ». Un portrait des évolutions de l’agriculture a été dressé, les directions à suivre ont été tracées, le rôle capital des groupes de réflexion entre professionnels, véritables leviers en matière de mutation des pratiques agricoles, a été souligné.
Les discours de Christophe PRON, président du « Comité Agriculture Durable » de la Chambre d’agriculture de l’Aube et de Renaud LAHEURTE, Directeur de la Direction Départementale des Territoires de l’Aube, axés sur l’évolution nécessaire de l’agriculture française dans la démarche « produisons autrement », sont venus clôturer cette matinée de travail.

Le déjeuner pris en commun a permis à tout un chacun et dans une ambiance chaleureuse et sympathique de poursuivre la réflexion engagée plus tôt.

L’après-midi, était centrée sur le thème « comment je fais, comment font-ils pour changer les systèmes de culture ? ».
Le beau temps a permis aux participants de se rendre sur une parcelle de tournesol semée en "décalé" et d’assister à des démonstrations de matériels de binage équipés de différents systèmes de guidage.

La deuxième partie de l’après midi a été consacrée à des ateliers techniques. Chaque atelier, présenté par un technicien assisté d’un agriculteur pour son témoignage, a permis de faire le tour de 5 principaux leviers pour diminuer l’utilisation des intrants :

  • atelier 1 « désherbage mécanique : une stratégie globale à l’échelle du système de culture »,
  • atelier 2 « Innovons dans un système 100 %couvert ! »,
  • atelier 3 « stratégie du travail du sol »
  • atelier 4 « plus d’agronomie, moins de chimie : oui mais comment ? »
  • atelier 5 « diversifier les rotations : intérêt, rentabilité et possibilités ».

Cette journée, très bien organisée par la Chambre d’agriculture de l’Aube, riche en découvertes, en partage et en échanges, s’est finalement achevée de façon conviviale autour du traditionnel barbecue.

Emmanuelle Soubeyran, chef de projet du plan Ecophyto à la Direction Générale de l’Alimentation du Ministère de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt était présente à cette journée « Déclic’Agro ». Elle a pu rencontrer des professionnels passionnés par leur métier d’agriculteur et mesurer le grand intérêt porté à la démarche « produisons autrement » présentée par le ministre en décembre dernier lors du lancement du projet agro-écologique pour la France.

Voir aussi