Un rapport sur l'amélioration des conditions de travail en abattoirs
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr

En octobre 2016, une commission d’enquête parlementaire émettait des recommandations pour renforcer la protection des animaux en abattoirs. À la demande du ministère de l‘Agriculture et de l’Alimentation, l’Anact a réalisé une étude pour mieux éclairer les liens entre les enjeux économiques, de conditions de travail et de protection animale.
Les analyses ont mis en évidence qu’il est nécessaire de prendre en compte la réalité du travail des différents acteurs (opérateurs et agents vétérinaires en abattoir, acteurs en amont) pour développer des modalités qui permettent d’améliorer la protection des animaux de manière effective.

Elles ont conduit à des points de vigilance et des recommandations qui touchent à :

  • la vidéosurveillance et ses effets potentiels sur les conditions de travail ;
  • la formation et à l’intégration des opérateurs en bouverie et tuerie ;
  • au management et au dialogue professionnel ;
  • à la conduite participative des projets de conception des équipements ;
  • aux coopérations entre abatteurs et services vétérinaires ;
  • au recensement et au soutien de nouveaux modèles de production qui cherchent à mieux intégrer les enjeux sociaux (emploi, territoires, conditions de travail, etc.) et sociétaux (bien-être animal, qualité des produits, etc.) dans le modèle de performance économique.

À télécharger

Rapport de l'Anact sur l'amélioration des conditions de travail en abattoirs (PDF, 935.87 Ko)

 

Voir aussi