Accueil > Enseignement agricole > Paroles de jeunes > Alimentation > Un job à la clé dans l’agroalimentaire : Manon Salle

Alimentation

Un job à la clé dans l’agroalimentaire : Manon Salle

17/02/2012


Manon a fait ses études à AgroParisTech. A 23 ans, elle a entamé sa carrière par une expérience dans l’agroalimentaire, un secteur aujourd’hui "au cœur d’enjeux mondiaux, comme le changement climatique, la gestion des ressources naturelles, l’alimentation, la santé." Retrouvez-la le lundi 27 février sur le stand du ministère hall 3 au Salon international de l’agriculture, pour découvrir comment travailler dans l’agroalimentaire.

Dans sa vie professionnelle, Manon a un double centre d’intérêt : la santé et l’entreprise. Au lycée, elle avait d’abord pensé faire des études de médecine avant de choisir une classe préparatoire aux grandes écoles. En travaillant dans l’agroalimentaire sur l’alimentation et la nutrition, elle fait aujourd’hui le lien avec cette première envie. Quant au monde de l’entreprise, c’est grâce à l’école qu’elle a intégrée en 2006, AgroParisTech, que Manon l’a découvert. « A AgroParisTech, grâce au choix de spécialité, on peut construire un parcours à son image. J’ai quant à moi choisi de me former à la performance opérationnelle et économique des entreprises. De manière large, j’ai appris à réfléchir aux leviers qui permettent d’améliorer la productivité et la compétitivité de l’entreprise. »

Sortie d’école en 2010 avec un master « Gestion, innovation et performance des entreprises du vivant », Manon a rapidement intégré en tant que salariée un grand groupe français agroalimentaire dans lequel elle avait fait son stage de fin d’études. «  J’y ai fait beaucoup de gestion de projets, surtout de communication, de valorisation du profil nutritionnel des produits. » « Par exemple, j’ai comparé la stratégie santé de mon groupe avec celles des concurrents pour ensuite proposer des indicateurs de performance. Ces indicateurs permettent à l’entreprise de répondre aux analystes extra-financiers qui la notent sur l’aspect nutrition santé, une notation spécifique à la filière agroalimentaire ».
Une expérience qu’elle peut aujourd’hui valoriser : « Il s’agissait d’un projet stratégique pour l’ensemble du groupe, qui à terme peut avoir des impacts sur les investissements dits responsables. C’est une belle première expérience que je pourrai mettre en avant lors de futurs entretiens de recrutement. » Aujourd’hui, Manon a envie de changer de perspective et de travailler davantage sur la performance économique de l’entreprise. « Je n’aime pas utiliser le terme de génération Y, mais j’en suis quand même un bon exemple : je fais très vite le tour des choses, j’aime bouger et changer d’environnement. Ma formation me le permet car elle m’ouvre de nombreuses portes. » Une jeune femme curieuse et dynamique qui fourmille d’envies et d’idées, et se voit bien, dans quelques années, diriger un établissement de santé, ou avoir des fonctions dans l’industrie pharmaceutique.

Pour Manon, l’agroalimentaire est un secteur d’avenir, qu’il ne faut pas hésiter à choisir. AgroParisTech dispense « une formation qui est véritablement au cœur d’enjeux mondiaux actuels, comme le changement climatique, la gestion des ressources naturelles, l’alimentation, la santé, etc. Elle créée aussi un environnement qui promeut des valeurs d’écoute, de solidarité et d’ouverture culturelle, notamment en favorisant les voyages à l’étranger des étudiants. Ce sont là des valeurs qui sont portées par l’agroalimentaire. » Un conseil à ceux ou celles qui aimeraient suivre cette voie ? « Surtout, qu’ils n’oublient pas de bâtir leur réseau, sur lequel se construira leur carrière. Pas seulement pour le mobiliser en cas de besoin mais aussi dans une logique d’échange, pour donner aux autres. L’association des Anciens, AgroParisTech Alumni, est là pour nous accompagner »

En savoir plus sur l’agroalimentaire

L’industrie alimentaire est le 1er secteur industriel français et le second employeur industriel national, après les industries de la mécanique. Le secteur regroupe quelques 11 000 entreprises de toute taille qui offrent de réelles perspectives de carrière.

Du design d’emballages, jusqu’à la recherche, la technologie de maintenance ou les finances, chacun peut trouver sa place au sein de l’une des filières de l’agroalimentaire.

Retrouvez les métiers de l’agroalimentaire sur http://metiers-industries-alimentaires.com/

 

Un job à la clé

Cette année, dans le cadre du thème du salon international de l’agriculture, "emploi, métiers, formation", le ministère propose des rencontres avec des élèves et des jeunes actifs issus de l’enseignement agricole. Tous se mobilisent pour informer et sensibiliser le public, invité à découvrir la diversité des métiers de l’agriculture, de la forêt, de la nature et des territoires à l’occasion d’une rencontre : « un job à la clé avec l’enseignement agricole ».
Comme Quentin, ce sera l’occasion pour de jeunes actifs diplômés de l’enseignement agricole de présenter leur parcours, et d’expliquer en quoi leur formation a facilité leur insertion professionnelle.

Retrouvez Manon, le lundi 27 février à 11h30 et 14h00 sur le stand du ministère (Hall 3) et sur Terres d’infos TV (http://www.terredinfostv.fr/).

Télécharger le dossier de presse Salon de l’agriculture 2012 (PDF - 3 Mo)

Retour au dossier spécial Salon international de l’agriculture 2012