Ukraine

Télécharger la fiche Ukraine - Collection 2018 (PDF, 245.42 Ko)

Contexte agricole et relations internationales

Ce qu'il faut retenir

Le secteur agricole est le moteur de l’économie du pays. L’Ukraine dégage un excédent commercial pour les produits agroalimentaires de près de 17 Md€. Les produits agroalimentaires représentent 56% des exportations du pays. Les principales exportations sont les céréales (blé, orge, maïs) et l’huile de tournesol.

L’Ukraine possède un potentiel agricole exceptionnel, à la fois grâce à la dimension des surfaces labourables - presque deux fois supérieure aux surfaces françaises - et par la richesse intrinsèque de ses terres noires (tchernoziom). Mais son agriculture souffre sur les plans de l’organisation et de la logistique, dans un contexte dual entre quelques centaines de très grandes exploitations agricoles et des millions de petites exploitations de semi-subsistance. Les efforts en matière de modernisation des outils de production, de stockage et de transport sont importants.

Malgré une récolte 2017 en baisse après le record de 2016, soit 62 Mt de céréales (contre 66 Mt en 2016), le secteur agricole ukrainien se modernise régulièrement et conforte sa position stratégique pour l’économie ukrainienne. L’Ukraine est un acteur clé sur les marchés mondiaux des céréales et des oléagineux.

Les échanges bilatéraux de produits agricoles entre la France et l’Ukraine sont favorables à l’Ukraine depuis 2006, en raison des exportations d’huile de tournesol qui représentent la moitié des exportations de l’Ukraine vers la France.

Le marché du foncier agricole fait l’objet d’un moratoire qui interdit toute vente de terrain agricole depuis 2001. Une réforme foncière, politiquement très sensible, visant à ouvrir le marché des terres agricoles, est régulièrement reportée. Le gouvernement a préparé un projet de loi qui n’a pas été rendu public, tandis que le Parlement a reporté à 2019 toute discussion sur ce thème. La modernisation du Code foncier et la finalisation du cadastre numérique des terres agricoles sont actuellement des priorités dans la perspective de l’ouverture du marché foncier.

Voir aussi