Transport des animaux de compagnie

Actualités

Lancement de la campagne Gare à la rage

26/06/2015

Alors que la France est indemne de rage, des cas sont régulièrement détectés chez des carnivores domestiques importés de pays où sévit la maladie.

La campagne « Gare à la rage », qui s’adresse aux détenteurs d’animaux de compagnie mais aussi à tous les voyageurs, rappelle les risques liés à cette maladie et que certaines démarches doivent être effectuées avant de partir à l’étranger. Et surtout qu’il ne faut pas ramener d’animal d’un pays touché par la rage !

Lire le communiqué de presse : « GARE A LA RAGE » : le ministère lance une campagne de sensibilisation et invite chacun à la vigilance

Kit de communication

Voyageurs, ne ramenez pas la rage d'un pays touché par la rage !

Cette grave maladie transmissible à l’homme reste présente dans de nombreux pays, notamment dans la plupart des pays d’Afrique.

 

Recommandations aux voyageurs

Pour protéger votre santé et celle de votre animal de compagnie, il est indispensable de respecter les précautions suivantes :
- N’entrez pas en contact dans les régions touchées par la rage avec un animal, en particulier un chien ou un chat errant. Ils peuvent être porteurs de la rage avant l’apparition de la maladie et vous la transmettre lors d’une morsure, griffure ou simple léchage.

- En cas de contact ou de morsure, signalez l’incident aux autorités vétérinaires du pays.
- Ne ramenez jamais avec vous un animal qui ne satisfait pas aux exigences sanitaires en France ou sur le territoire communautaire. L’entrée d’animaux non identifiés et non vaccinés, originaires de pays non indemnes de rage, est absolument interdite .

- En cas de voyage à l’étranger avec votre animal de compagnie, consultez préalablement votre vétérinaire ou les services vétérinaires du département (direction départementale de la protection des populations)

 

Mesures pour l’importation d’animaux en provenance de pays tiers hors Union européenne

ATTENTION : les conditions sont plus strictes pour les animaux de compagnie en provenance de pays n’appartenant pas à l’Union européenne et où la rage n’est pas maîtrisée.

 Consulter la liste des pays hors Union européenne qui jouissent d’une situation favorable au regard de la rage  

Quelles formalités ?

En plus de l’identification (tatouage ou micropuce) et de la vaccination antirabique en cours de validité déjà obligatoires, une prise de sang pour titrer les anticorps antirabiques dans un laboratoire agréé par l’Union européenne doit avoir été réalisée au moins 3 mois avant l’arrivée d’un pays à risque dans l’Union européenne.

Les carnivores domestiques en provenance des pays de la liste ci-dessus sont dispensés de titrage sérique ( prise de sang) des anticorps antirabiques. Cette liste est évolutive.

Voir la vidéo :  réalisée par le ministère espagnol de l'agriculture, de l'alimentation et de l'environnement. Seule différence avec l'Espagne, en France, la période de surveillance est de 6 mois.

 

<h2><iframe allowfullscreen="true" class="player" frameborder="0" height="288" mozallowfullscreen="true" scrolling="no" src="http://webtv.agriculture.gouv.fr/player-html5-1d4d93b98ee26e5a33365ec08c4a3e41.html" webkitallowfullscreen="true" width="512">La rage, une maladie toujours d'actualité : recommandations aux voyageurs</iframe></h2> <p>Vidéo réalisée par le ministère espagnol de l'agriculture, de l'alimentation et de l'environnement.</p>

 

Pour en savoir plus : contacter votre vétérinaire ou votre Direction départementale de la protection des populations

Voir aussi