Suzanne Mériaux ou l'histoire d'une scientifique-poète
Ci-après crédit
©Patrick Dewarez/Min.Agri.Fr
Suzanne Mériaux est une femme d'exception. Première femme directeur scientifique à l’Inra en 1982, elle fut la première femme également à présider l’Académie d’agriculture de France en 1997. Sa carrière s’est construite dans un milieu essentiellement masculin à une époque où les femmes devaient avoir l’autorisation de leur mari pour travailler. Elle est décédée le 29 septembre 2016. Portrait.

Suzanne Mériaux est née en 1924 dans le Jura. Elle se destine alors à la médecine. Lorsque la guerre arrive, elle devient institutrice, puis reprend des études de sciences naturelles à la faculté des sciences de Besançon. Passionnée de géologie, elle devient assistante et se marie avec Daniel Mériaux, ingénieur du Génie rural.

La jeune chercheuse entre ensuite au laboratoire de physique des sols de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) de Versailles et part initier des recherches en pédologie à Dijon. Elle soutient en même temps une thèse de doctorat à l’Université de Paris en 1953. Dès 1960, l’INRA lui confie la direction de la station de Dijon, où elle est vite nommée responsable de la création du centre Inra de Dijon-ville. Elle y travaille pendant 12 ans.

Tout au long de sa carrière, Suzanne souhaite élargir ses compétences et passe de la structure des argiles à l’eau, puis au stress hydrique des plantes.

Ci-après crédit
©INRA

En 1982, elle est nommée directrice scientifique à l'INRA, le couronnement d’une belle carrière scientifique : elle a été l’auteur de 150 publications dont 110 dans des revues à comité de lecture et participé à une dizaine d’ouvrages collectifs.

Son entrée à l'Académie d’agriculture s'effectue en 1989, dans la section Ressources naturelles, aménagement de l'espace et environnement. C'est en 1997 qu'elle devient la première femme Présidente de l’Académie.

Parallèlement, Suzanne se passionne pour la poésie. Elle est l’auteur de 15 recueils, des poèmes écrits à la manière de la poésie chinoise classique.

La scientifique est l'initiatrice du concours « Enfants-poètes ». Elle organise par ailleurs plus de 10 spectacles de poésie et plusieurs expositions. Elle met en scène des poètes comme Eluard, Apollinaire, les surréalistes, Péguy,  René Char, Brassens, ou des thèmes tirés des Ecritures : la Création, David le poète, le Cantique des Cantiques, l’Apocalypse.

Scientifique reconnue et poète à ses heures, c’est par le terme de "scientifique-poète" qu'elle se décrivait le mieux.


Son CV

  • 1942-44 : Institutrice dans le Jura.
  • 1945-46 : Aide technique au CNRS, à Besançon
  • 1946-47 : Assistante de Faculté (géologie à Besançon)

Grades à l’Inra

  • 1947 : ACS à l’Inra.
  • 1950 : Assistante de recherche à l’Inra.
  • 1954 : Chargé de recherche à l’Inra.
  • 1961 : Maître de recherche à l’Inra.
  • 1968 : Directeur de recherche à l’Inra (DR1).

Responsabilités administratives

  • 1955-56 : Directeur intérimaire de la station d’agronomie de Dijon.
  • 1960-72 : Directeur de cette station.
  • 1968-72 : Chargée de cours de phytotechnie à l’ENSSAA de Dijon.
  • 1968-70 : Administrateur adjoint du CRA du Centre-est.
  • 1972-75 : Mise à disposition de la Compagnie Nationale d’Aménagement du Bas Rhône-Languedoc.
  • 1975-82 : Chargée de mission pour les problèmes de l’eau.
  • 1982-85 : Responsable du programme Biomasse-Energie de l’Inra.
  • 1982-85 : Directeur scientifique du secteur Milieu physique de l’Inra.

Autres activités

  • 1984 : Membre de l’Académie d’agriculture.
  • 1996 : Vice-présidente de l’Académie d’agriculture.
  • 1997 : Présidente de l'Académie d'agriculture

Voir aussi