Cerises : la France protège ses consommateurs en suspendant l’importation des fruits traités au diméthoate tout en défendant l’intérêt de ses producteurs
22/04/2016
Actu
Afin de protéger les consommateurs de risques liés à la consommation de cerises traitées au diméthoate, Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du gouvernement, vient de déclencher une clause de sauvegarde nationale pour interdire la commercialisation en France de cerises provenant de pays où le Diméthoate est encore utilisé.

- Consultez l’arrêté du 21 avril 2016 –

Dès le mois de février 2016, l’ANSES avait retiré l’autorisation de mise sur la marché de l’insecticide « Dimate BF 400 », produit contenant du diméthoate et couramment utilisé pour le traitement des cerisiers afin de lutter contre la mouche Drosophila Suzukii, qui détruit les fruits. L’entreprise commercialisant cette préparation n’avait pas apporté aux autorités sanitaires les données permettant d’écarter tout risque de toxicité.

A ce jour, l’Espagne, l’Italie, la Grèce et la Slovénie ont également annoncé leur intention de ne pas autoriser le diméthoate sur cerise.

Conscient du risque de distorsion de concurrence pouvant peser sur nos producteurs (ce produit pouvant être utilisé dans d’autres pays d’Europe ou dans le monde) et de l’enjeu de protection des consommateurs, Stéphane Le Foll a saisi dès le 29 mars 2016 la Commission européenne pour lui demander d’activer les mesures d’urgence prévues par le droit européen.

Mi-avril, l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a émis un avis dans lequel elle pointe l’absence de données sur la santé des consommateurs dans le dossier du Diméthoate en traitement des cerises.

Stéphane Le Foll a donc rencontré, mardi 19 avril, les représentants des producteurs de cerises pour définir la stratégie de production 2016. Il leur a annoncé que la clause de sauvegarde nationale serait prise dans la semaine, ce qui est le cas depuis ce matin, et s’est engagé à mettre en place des indemnisations aux producteurs qui verraient leurs récoltes détruites, selon des modalités qui seront concertées avec les professionnels.

Le ministre rencontrera à nouveau les représentants des producteurs de cerise d’ici un mois pour dresser un premier bilan de la campagne.


Consultez l’arrêté du 21 avril 2016 portant suspension d'importation et de mise sur le marché en France de cerises en provenance d'Etats membres ou de pays tiers où l'utilisation de produits phytopharmaceutiques contenant la substance active diméthoate est autorisée en traitement des cerisiers