Stockage du carbone dans les sols : un enjeu pour le climat et l'alimentation
En mars 2018, l’Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a adopté puis rendu publiques ses trois premières notes scientifiques. Parmi les thématiques, le stockage du carbone dans les sols comme enjeu pour le climat et l'alimentation.

Cette note a été réalisée par le sénateur Roland Courteau de l'Aude et le député Cédric Villani, député de l'Essonne. Elle met notamment en avant l'initiative « 4 pour 1000 ».

Résumé de la note

  • Les sols peuvent stocker davantage de carbone qu’ils n’en émettent, dans certaines conditions, encore soumises à des incertitudes d’un point de vue scientifique ;
  • Stocker plus de carbone dans les sols présente un intérêt majeur, d’une part, pour compenser les émissions anthropiques de CO2, d’autre part, pour renforcer la sécurité alimentaire ;
  • Les programmes de recherche qui, par une meilleure connaissance des sols, permettront de mettre en oeuvre des pratiques favorables au stockage de carbone dans les sols agricoles et forestiers notamment, telle l’initiative « 4 pour 1 000 », doivent être poursuivis et encouragés.

À télécharger

Note de l'OPECST - Stocker plus de carbone dans les sols : un enjeu pour le climat et pour l’alimentation (PDF, 1007.43 Ko)