Stéphane Travert à Bruxelles pour fixer les quotas de pêche
11/12/2017
© Twitter / @RPFranceUE
Les 11 et 12 décembre, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation participe au Conseil européen « agriculture et pêche » des 28 États membres de l'Union européenne pour fixer les possibilités de pêche en 2018, dans les eaux de l’UE. Un moment important pour la filière pêche française.

Chaque fin d'année, le Conseil européen « agriculture et pêche » se réunit afin de négocier, pour l'année suivante, les possibilités de pêche dans les eaux européennes de l'Atlantique et de la mer du Nord.

L’Union européenne (UE) est aujourd’hui le plus grand marché mondial des produits de la pêche. Afin de contrôler l'effort de pêche et d'éviter la surpêche, les stocks de poissons et les pêcheries les plus importants sont gérés au niveau de l'UE au moyen de limites de capture.

Ainsi, ces 11 et 12 décembre, les ministres de l'Agriculture et de la Pêche des 28 États membres de l'UE se réunissent afin de trouver un accord sur les Taux autorisés de capture (TAC) applicables en 2018 aux principaux stocks de poissons commerciaux dans l'Atlantique et en mer du Nord.

Cet accord permet de garantir la viabilité économique et sociale de la filière pêche et l’objectif d’une exploitation durable des ressources.