Société Chabert : redémarrage de la commercialisation de reblochons fabriqués sur le site de Cruseilles, suite à l'épisode de SHU
30/07/2018
À la suite de cas de syndromes hémolytiques et urémiques (SHU) survenus chez de jeunes enfants, la société Chabert avait dû procéder en mai et juin 2018 à plusieurs retraits-rappels de reblochons, demi reblochons et tartiflards susceptibles d'être contaminés par la bactérie Escherichia coli O26. L'arrêt de la commercialisation de fromages au lait cru à partir du site Chabert de Cruseilles avait alors été ordonné par l'administration. Sachant que les investigations en élevage ont permis d’identifier et d'écarter la source probable de la contamination, et que l’entreprise a mis en place un protocole renforcé d’autocontrôles, la commercialisation des reblochons fabriqués sur le site de Cruseilles a pu reprendre le 27 juillet 2018.

Après des investigations poussées, la bactérie Escherichia coli O26 impliquée dans les cas de SHU avait été retrouvée au sein de deux élevages laitiers fournisseurs des établissements Chabert.

L’entreprise Chabert a ensuite mis en place un protocole d'analyses bactériologiques destiné à maîtriser le risque sanitaire.

L'Anses a été chargée par la Direction générale de l’alimentation d’évaluer ce protocole. Sur la base de l'avis émis par l'Anses le 23 juillet, et compte tenu des mesures prises par l’entreprise constatées par une inspection de la DDPP de Haute-Savoie, la commercialisation de reblochons fabriqués sur le site de Cruseilles a pu reprendre à compter du 27 juillet 2018.

Les autorités sanitaires rappellent que par précaution, le lait cru et les fromages à base de lait cru ne doivent pas être consommés par les jeunes enfants ; il faut préférer les fromages à pâte pressée cuite (type Emmental, Comté, etc.), les fromages fondus à tartiner et les fromages au lait pasteurisé.
La même recommandation vaut pour les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.

Voir aussi