#SIA2018 : lancement de la stratégie Europe et International 2018-2022
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
À l'heure où les systèmes sont de plus en plus intégrés et interconnectés, et où les défis globaux nécessitent une réponse coordonnée à l'échelle internationale, l'agriculture et l'alimentation ne peuvent plus être pensées à la seule échelle de notre pays. C’est pourquoi le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation a présenté le 2 mars au Salon international de l’agriculture les grandes lignes de sa nouvelle stratégie Europe et international. Quels en sont les grands principes ? Explications.

Assurer une alimentation saine et nutritive, en quantité suffisante, à un prix abordable et stable aux populations aussi bien urbaines que rurales, y compris les plus pauvres, nécessite des actions locales, gouvernementales mais aussi intergouvernementales. L'alimentation demeure un enjeu majeur des politiques publiques. Son défi est de nourrir 9 à 10 milliards d'humains d'ici 2050 via des systèmes alimentaires durables résilients face à l'émergence de risques globaux tels que le changement climatique. C'est dans ce contexte que s'inscrit la stratégie Europe et International lancée le 2 mars 2018.

Cette stratégie résulte d'un large processus de consultation avec les agents, les directions et opérateurs du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, les autres ministères et établissements publics et les autres partenaires tels que des acteurs de la société civile, des organisations professionnelles agricoles, du secteur privé et des collectivités locales. « Nous avons fait notre possible pour créer une dynamique forte et participative profitant aussi des débats menés dans le cadre des États Généraux de l'Alimentation », souligne Marie-Flore Doyen, chargée de mission Stratégie Europe et International.

Avec cette nouvelle stratégie Europe et International, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation souhaite communiquer plus largement sur ses priorités, ses valeurs et les marqueurs qui guident son action. Par exemple, promouvoir les entreprises, les savoir-faire, l'enseignement, la recherche, les produits et les valeurs associées à la gastronomie française. « Nous souhaitons mieux peser sur la construction des politiques européennes et internationales afin de défendre les intérêts de nos territoires, de nos acteurs et filières agricoles, agroalimentaires, de la pêche et de la forêt »,  précise Marie-Flore Doyen.

Cette stratégie  dynamique et opérationnelle s’accompagne d’un mécanisme et d’un comité de pilotage et de plans d'actions annuels, dont la mise en place sera suivie et évaluée. Enfin, la stratégie Europe et International  prévoit une révision régulière des priorités stratégiques.

Les quatre grands axes de la stratégie Europe et International 2018-2022

  • Axe 1 : Contribuer à la construction d'une Union européenne forte, ouverte sur le monde et protégeant ses intérêts ;
  • Axe 2 : Accompagner la transition vers des systèmes porteurs de solutions durables ;
  • Axe 3 : Renforcer le positionnement à l'international des entreprises françaises, des savoir-faire et de l'expertise publique ;
  • Axe 4 : Participer au renforcement de la gouvernance mondiale des systèmes de production et de consommation en coordonnant l'action du ministère avec l'ensemble des parties prenantes.

À télécharger

Stratégie europe et international 2018-2022 du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (PDF, 3.52 Mo)