Santé des forêts
La surveillance de la santé des forêts en France métropolitaine est réalisée par le réseau de professionnels de la forêt du Département de la santé des forêts (DSF).

Plaquette de la santé des forêts

Ce réseau se compose d’environ 230 correspondants-observateurs, des forestiers de terrain de l’ONF, du CNPF et de l’Administration. Ceux-ci sont animés et encadrés par 5 pôles interrégionaux (hébergés dans 5 DRAAF), et un pôle central, à Paris, qui élabore la stratégie nationale de surveillance de la santé des forêts. Cette stratégie concerne les organismes nuisibles et les problèmes abiotiques les plus courants des peuplements forestiers de production, ainsi que les organismes réglementés et les nouvelles maladies émergentes. Depuis 1989, ce réseau organise la surveillance sylvosanitaire, diagnostique les problèmes sanitaires (champignons, insectes, malformations, dépérissements...) et conseille les propriétaires et gestionnaires forestiers. Environ 10 000 observations sont réalisées chaque année en forêt publique et privée.

 

 

 

 

 

 

 

LE DEPARTEMENT DE LA SANTE DES FORETS
SUIVI ET BILANS DE LA SANTE DES FORETS
RESSOURCES, LIVRES, FICHES SANITAIRES

 

Actualité

Nombreuses attaques de pyrale du buis en région Auvergne-Rhône-Alpes, 07/16
Les buis en forêt de Savoie, de l’Ain, de l’Isère, de la Drome et de l’Ardèche sont fortement
défoliés par la pyrale.

 

Quelques indicateurs de la santé des forêts suivis de 1989 à 2015, 07/16
Le panorama phytosanitaire synthétique de la forêt française proposé à travers 11 problèmes
d'importances suivis depuis 1989.

 

 

La maladie des taches blanches sur érables dans le Nord, 07/16
Les pluies de ce printemps ont engendré des attaques de Cristulariella depraedans, champignon responsable
de la maladie des taches blanches sur les érables forestiers dans le Nord de la France.

 


Hannetons, essaimage massif dans l'Est de la France en 2015, 07/15

En mai 2015, un grand envol de hannetons a eu lieu dans les forêts de l'Est. Des grappes de hannetons pendaient aux branches! Ce document fait le point sur la situation, sur l'insecte et sur les dommages qu'il occasionne.


Thyriopsis halepensis, responsable des rougissements printaniers de pins pignons, 07/15

A partir du mois de mai 2015, les pins pignons du Languedoc-Roussillon présentaient un rougissement du feuillage. Le responsable: le champignon Thyriopsis halepensis

 

L'état sanitaire de la forêt française d'après le Réseau systématique de suivi, 07/15                                                                                                                     

L'observation d'environ 12 000 arbres, chaque année, permet de caractériser l'état de santé de la forêt à l'échelle nationale.

Les problèmes sanitaires observés dans les plantations en 2013 et 2014, 07/15  

Le DSF suit, chaque année, les problèmes sanitaires dans les plantations forestières. Réussite et échec des plantations, agents responsables, mortalités... voici le bilan des observations des 2 dernières années


 

Quelques indicateurs de la santé des forêts suivis de 1989 à 2014, 07/15

Le panorama phytosanitaire synthétique de la forêt française proposé à travers 11 problèmes d'importances suivis depuis 1989.

 

Rougissement physiologique du douglas, enquête sur ce phénomène, 06/15


Le rougissement physiologique sur douglas a fait l’objet d’une enquête pour évaluer la réalité du phénomène et cerner les facteurs en liaison avec ce dommage. En voici les principaux résultats.

 


Les défoliateurs des feuillus, bilan de leur activité en 2014, 04/15

Les défoliateurs des feuillus, bilan de leur activité en 2014


Chaque année, les défoliateurs des feuillus sont surveillés par le réseau de la santé des forêts. En 2014, les chenilles se sont faites discrètes !

 

 

La biologie moléculaire au service de la santé des forêts, 02/15

a biologie moléculaire au service de la santé des forêts,

ADN, PCR, ITS... la biologie moléculaire est devenue indispensable au diagnostic sanitaire des arbres mais le vocabulaire et les techniques de cette discipline ne sont pas toujours évidents à comprendre. Heureusement, l’INRA et l’ANSES s’associent pour nous aider à y voir plus clair.

 

 

Les chauves souris, prédatrices de la processionnaire du pin, 01/15


Étonnant système de biocontrôle : la chauve souris permettrait de lutter contre la processionnaire du pin. C’est ce qu’a démontré l’INRA de Bordeaux dans cette étude en forêt des Landes de Gascogne. Photo : Yannig Bernard
 

 

Bilan sanitaire de 2014, 01/15


La Lettre du DSF n°49 dresse le bilan sanitaire des forêts sur l’année 2014 : le climat a été globalement favorable aux peuplements mais quelques maladies ont toutefois fait parler d’elles : la chalarose, la maladie des bandes rouges...
 

 

Publication de l'arrêté relatif à la liste des dangers sanitaires de première et deuxième catégories pour les espèces végétales, 12/14
Les organismes nuisibles sont désormais classés en 3 catégories selon le danger qu’ils représentent pour les végétaux. Les listes des organismes concernés par les catégories 1 et 2 viennent d’être publiées (voir l'arrêté).
Photo : Agrile du frêne, catégorie 1
(OEPP Daniel A. Herms, the Ohio State University).
 

Voir aussi