« Réussir autrement » : les Maisons familiales rurales fêtent leurs 80 ans
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
Ce 8 juillet, les Maisons familiales rurales, mouvement initié en 1937 par quelques agriculteurs du Sud-Ouest de la France, ont fêté leurs 80 ans à La Rochelle. L'occasion de (re)découvrir un système éducatif atypique qui concerne un tiers des jeunes de l'enseignement agricole.

Chaque année, les 367 Maisons familiales rurales (MFR) sous contrat avec le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation en métropole et dans les outre-mer accueillent près de 55 000 jeunes en formation dans les métiers de l'agriculture, des services aux personnes et de l'économie des territoires ruraux.

Établissements scolaires partie prenante du service public de l'enseignement agricole, les MFR proposent des formations par alternance à tous les niveaux de l’enseignement professionnel (4e, 3e, CAPA, bac pro ou techno, BTSA, licence pro…).

Une approche éducative globale

Les MFR se caractérisent par une approche éducative originale : des enseignements généraux et professionnels fondés sur l'expérience concrète pratiquée lors des stages, une bonne valorisation du temps périscolaire, le suivi personnalisé des élèves, l’implication des parents, le lien avec les entreprises, l'appui à la construction de son projet par chaque élève.

Au sein des MFR, les équipes cherchent à mobiliser tous les acteurs engagés dans la formation des jeunes autour d’un projet partagé reposant sur :

  • le principe de coéducation entre les familles, les formateurs et le maître de stage ;
  • le développement et la promotion de la personne à travers un accompagnement ;
  • le « savoir vivre ensemble », l’apprentissage de la citoyenneté, l’ouverture aux autres et à l'international ;
  • la responsabilisation des élèves afin de leur permettre d’acquérir de l’autonomie.

La finalité est de permettre à tous les apprenants de réussir tant d’un point de vue personnel que social et de trouver leur place dans la société.

L’alternance, une évidence depuis longtemps

Dès les années 1950, les MFR formalisent une pédagogie novatrice autour de l’alternance avec une idée simple : donner un diplôme, oui, mais aussi une expérience !

Un modèle qui a permis aux MFR d'être depuis toujours fortement ancrées dans les territoires et le tissu social, économique et culturel. Cet ancrage tient aussi au fonctionnement propre des MFR, chaque établissement étant géré par des parents, des professionnels et des partenaires locaux regroupés en association.

Les MFR participent activement au développement des territoires, par exemple en répondant au niveau local à l’évolution des métiers.

Un modèle qui se diffuse à l'international

Le mouvement des MFR s'est développé avec succès dans de nombreux pays à travers le monde, notamment en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Aujourd’hui, près de 700 structures à travers une vingtaine de pays agissent selon les mêmes principes que les MFR.

Les MFR françaises mettent également en place des actions de solidarité afin de répondre aux enjeux démographiques, alimentaires et de formation.

En savoir plus sur les Maisons familiales rurales
 

Les MFR en quelques chiffres

  • 495 MFR en France, dont 367 sous contrat avec le ministère de l'Agriculture
  • 95 000 jeunes en formation, dont près de 55 000 dans l’enseignement agricole
  • 85% de réussite aux examens (tous diplômes confondus : brevet, bac, bac pro, BTSA)
  • 3/4 des jeunes ayant obtenu un bac pro trouvent un emploi dans les 7 mois
  • 9/10 des jeunes ayant obtenu un BTSA trouvent un emploi dans les 7 mois
  • En moyenne 150 élèves par établissement, dont 85% sont accueillis en internat
  • 700 « MFR » dans une vingtaine de pays du monde (Afrique, Asie, Amérique latine)