Restauration collective : une boîte à outils pour acheter autrement
29/02/2016
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
Présentée par Stéphane Le Foll ce lundi 29 février au Premier ministre, cette boîte à outils constitue un véritable guide pratique pour les acheteurs publics. Élaborée par le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt et le service des achats de l’État, son objectif est de favoriser l’approvisionnement local et de qualité dans la restauration collective. La boîte à outils sera effective dès juillet 2016 sur le site Internet du ministère. Décryptage.

La boîte à outils s’adresse aux acheteurs publics de l’État, des établissements publics et des collectivités territoriales. « Dans un contexte de crises des marchés agricoles et de fortes aspirations de la société en matière d’alimentation et d’environnement, l’ancrage territorial de la production, de la transformation et de la commercialisation des produits agricoles et alimentaires est plus que jamais une priorité de l’action du Gouvernement en faveur de l’agriculture française et de l’alimentation des Français. », a rappelé Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement.

Cette boîte à outils répond aux multiples questions que les acheteurs publics peuvent se poser : Comment connaître l'offre ? Quels préalables dois-je respecter avant tout achat ? Quels signes d'identification de la qualité et de l'origine puis-je utiliser et pourquoi ? Comment passer mes marchés publics d'alimentation et de restauration ? Puis-je avoir recours aux circuits courts ou aux approvisionnements directs ? Quelles sont les spécificités techniques des achats de la filière viande ou de la filière des fruits et légumes ? Quels critères de sélection des offres puis-je utiliser ? ...

Pour les acheteurs publics, utiliser cette boîte à outils c’est :

  • Connaître les concepts clés relatifs aux achats d'alimentation,
  • Analyser le besoin et l'offre disponible ainsi que les bonnes pratiques et les leviers d'action existants pour obtenir un cahier des charges mieux adapté à l'objectif poursuivi,
  • Privilégier l’approvisionnement local et de qualité en respectant les prescriptions environnementales inscrites au cahier des charges,
  • Faciliter la rédaction du cahier des charges,
  • Favoriser un suivi régulier des contrats.

Démonstration de la boîte à outils

Trois guides relatifs à l'ancrage territorial de l’alimentation et à la mise en valeur du patrimoine sont déjà disponibles pour la restauration collective : "utiliser les plateformes collectives", les "soutiens financiers mobilisables" ainsi qu'un guide pratique destiné à favoriser l'approvisionnement local et de qualité. La boîte à outils a plus particulièrement vocation à donner une dimension opérationnelle à ce dernier guide avec des fiches méthodologiques et des fiches filières.
Accéder aux 3 guides

Pour rappel, la restauration collective regroupe plus de 73 000 structures publiques ou privées en France. Ces restaurants ont distribué en 2010 près de 3 milliards de repas. Les achats de l’État en restauration collective représentent près de 500 millions d'euros par an.

Rendez-vous sur le site du ministère en juillet 2016 pour utiliser la boîte à outils !