Réduire le recours aux produits phytosanitaires : mise en œuvre du plan Ecophyto II
04/11/2015
Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, a présenté mercredi 4 novembre 2015 la mise en œuvre de la nouvelle version du plan Ecophyto, à l’occasion du comité consultatif de gouvernance de ce plan.

 

<h2><iframe allowfullscreen="true" class="player" frameborder="0" height="394" mozallowfullscreen="true" scrolling="no" src="http://webtv.agriculture.gouv.fr/player-html5-6520a069b8a089954ece2ae8fd16532c.html" webkitallowfullscreen="true" width="700">Conférence de presse sur le plan Ecophyto</iframe></h2> <p>A l'occasion de la tenue du Comité consultatif de gouvernance du <a data-cke-saved-href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-plan-ecophyto.html" href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-plan-ecophyto.html">plan ecophyto</a> , Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte‐parole du gouvernement a tenu une <a data-cke-saved-href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-conference-de-presse.html" href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-conference-de-presse.html">conférence de presse</a> sur la mise en oeuvre de la nouvelle version du <a data-cke-saved-href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-plan-ecophyto.html" href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-plan-ecophyto.html">plan ecophyto</a> le 4 novembre 2015.</p> <h2><iframe allowfullscreen="true" class="player" frameborder="0" height="288" mozallowfullscreen="true" scrolling="no" src="http://webtv.agriculture.gouv.fr/player-html5-f5ece9046fa348348c5ea2d3969c585a.html" webkitallowfullscreen="true" width="512">Conférence de presse sur le plan Ecophyto</iframe></h2> <p>A l'occasion de la tenue du Comité consultatif de gouvernance du <a data-cke-saved-href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-plan-ecophyto.html" href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-plan-ecophyto.html">plan ecophyto</a> , Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte‐parole du gouvernement a tenu une <a data-cke-saved-href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-conference-de-presse.html" href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-conference-de-presse.html">conférence de presse</a> sur la mise en oeuvre de la nouvelle version du <a data-cke-saved-href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-plan-ecophyto.html" href="http://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-plan-ecophyto.html">plan ecophyto</a> le 4 novembre 2015.</p>

Le plan Ecophyto est la traduction française de la directive 2009/128 qui impose aux États-membres de fixer des objectifs chiffrés de réduction de risques et impacts liés aux produits phytosanitaires et de déterminer les moyens appropriés d’y parvenir.

Consulter la nouvelle version du plan Ecophyto: http://agriculture.gouv.fr/plan-ecophyto-2015

Ecophyto II s’appuie sur les outils structurants mis en place par le premier plan Ecophyto, qui ont montré que la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires était possible : dans les fermes DEPHY de polyculture-élevage une baisse de 12 % des traitements phytosanitaires a été observée entre 2012 et 2013. Le principal défi du plan Ecophyto II est de valoriser et de déployer auprès du plus grand nombre les techniques et systèmes économes et performants qui ont fait leurs preuves chez certains pionniers, agriculteurs, collectivités ou particuliers.

 

Moins 50% en dix ans

 

Le nouveau plan Ecophyto réaffirme l’objectif de réduction de 50% du recours aux produits phytopharmaceutiques en France en dix ans, en suivant une trajectoire en deux temps. D’abord, à l’horizon 2020, une réduction de 25% est visée, par la généralisation et l’optimisation des techniques actuellement disponibles. Ensuite, une réduction de 25% supplémentaires à l’horizon 2025 qui sera atteinte grâce à des mutations plus profondes. La transition entre ces deux périodes, dans cinq ans, sera l’occasion d’une nouvelle révision du plan, conformément aux exigences de la directive 2009/128.

Trois grands principes régissent le plan : maîtriser l’ensemble des risques liés aux produits phytosanitaires, inscrire le plan au cœur du projet agro-écologique pour la France, et réorienter les évolutions au niveau des entreprises agricoles dans une dynamique collective, territorialisée et positive tant pour les producteurs que pour les citoyens.

Le réseau de fermes DEPHY sera élargi à 3000 fermes et 10 fois plus d’exploitations seront équipées en outils d’aide à la conduite d’exploitation développés au sein de ces fermes. L’équipement de 30 000 fermes devrait avoir un effet de levier sur l’ensemble des exploitations françaises. Le développement des alternatives aux produits phytosanitaires sera amplifié, en particulier en encourageant le développement du bio-contrôle et des agro-équipements pour une agriculture de précision.

 

Responsabiliser les distributeurs de produits phytopharmaceutiques

 

Un dispositif expérimental de certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques sera mis en place en France métropolitaine à partir du 1er juillet 2016. Ce dispositif vise à inciter les distributeurs de ces produits à promouvoir ou à mettre en œuvre auprès des utilisateurs professionnels des actions permettant de réduire l’utilisation, les risques et les impacts des produits phytosanitaires. Concrètement, un objectif de réduction sera fixé à chaque distributeur, en cohérence avec l’indicateur national de référence et sur la base de ses ventes de produits de ces 5 dernières années. Pour atteindre cet objectif, le distributeur pourra réduire ses ventes en quantité ou aider les agriculteurs à la mise en œuvre de pratiques économes en produits phytosanitaires et ainsi obtenir des certificats qui seront équivalents à une réduction des ventes.

 

Le suivi national du plan se fera par un ensemble d’indicateurs comprenant des indicateurs d’intensité du recours (nombre de doses unités, indice de fréquence de traitement), de quantité (quantité de substances actives vendues), de risque et d’impact, et d’évolution des pratiques.

 

Voir aussi