Projet COPERNIC (CO-innovation pour des systèmes doublement PERformants dans les exploitations NIvernaises avec des rotations à base de Céréales)

Les agriculteurs présents sur le secteur de l’Entre Loire et Allier sont sujets à des problématiques spécifiques des zones intermédiaires (simplification des rotations et du travail du sol, hétérogénéité des parcelles,…), ce qui entraîne notamment des difficultés de maîtrise des adventices et de qualité d’implantation en sol argileux.

« Il n’était pas toujours facile pour les agriculteurs de changer la rotation de leurs exploitations. Ils ont donc entrepris de se regrouper afin de s’entraider et de devenir des sources d’inspiration pour d’autres exploitants. Les innovations viennent des agriculteurs et non des conseillers et les systèmes sont développés par des agriculteurs, pour des agriculteurs. » Michael Geloen


Le projet se situe principalement dans le secteur de
l’Entre Loire et Allier au Sud Est de Nevers. La poursuite du projet prévoit d’étendre en dernière année les ateliers aux autres zones de la Nièvre. Le territoire concerné présente les caractéristiques des zones intermédiaires, à savoir des sols à faibles potentiels (limon sableux ou sablo-argileux) et de faibles possibilités de valoriser les cultures à forte valeur ajoutée (sol peu profond, présence de cailloux, risque d’échaudage et stress hydrique au printemps).

Le CETA Entre Loire et Allier, créé en 1950, a toujours mis en avant l’échange entre les agriculteurs comme moteur de son développement. D’abord centré autour des performances économiques, les attentes du groupe évoluent avec le contexte environnemental et réglementaire et s’orientent aujourd’hui vers la recherche de la double performance économique et environnementale.

Ce projet, mené par le CETA en partenariat avec la chambre d’agriculture de la Nièvre, la chambre régionale d’agriculture de Bourgogne, l’INRA GRIGNON et le LEGTA de Nevers Challuy (adhérent au CETA), a pour objectifs de concevoir, en atelier avec les agriculteurs, de nouveaux systèmes de culture permettant de répondre à leurs problématiques et de mieux contribuer au développement durable. Ceci se fera grâce à la technique de la « revue par les pairs » (Dewolf, Rossling, VanDijk, 2012) où les agriculteurs présents doivent changer de posture et proposer des solutions aux problèmes de leur collègues, comme le ferait un conseiller. D’autre part, il s’agit d’accompagner chaque agriculteur dans la mise au point de ces nouveaux systèmes de culture et le changement de pratiques. Les autres objectifs sont d’évaluer en multi-critères les systèmes de cultures et leurs performances et de diffuser et vulgariser les méthodes et résultats auprès des agriculteurs, conseillers et partenaires privilégiés.

PROJET DU COLLECTIF D’AGRICULTEURS

  • Région : Bourgogne – Département : Nièvre (58)
  • Territoire concerné : Entre Loire et Allier
  • Nombre d’agriculteurs impliqués : 24
  • Structure porteuse de la demande : CETA Entre Loire et Allier
  • Montant de la subvention CASDAR : 81 806 €
  • Budget total du projet : 102 258 €

Pour en savoir plus >>>

Voir aussi