Priorité n°3 : la formation des jeunes et l'innovation
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr

Les crédits de paiement consacrés à l’enseignement et à la recherche augmentent de 2,9% en 2018, hors dépenses de personnel.

  • Les moyens de fonctionnement des établissements publics comme privés, pour lesquels les protocoles seront renouvelés, sont renforcés.
  • Dans l’enseignement technique agricole, des moyens supplémentaires sont alloués en faveur du financement des assistants d’éducation (+13%), pour l’accueil des élèves en situation de handicap (+14%), ainsi que pour la mise en place de la dématérialisation des diplômes.

Les effectifs de l'enseignement et de la recherche sont maintenus au niveau de 2017. Cet effort budgétaire est la reconnaissance du rôle et de l’apport de l’enseignement agricole qui va bien au-delà de la formation des futurs agriculteurs, et permet de dynamiser les territoires ruraux en formant les jeunes aux métiers de demain.

Dans un contexte d'augmentation de la démographie étudiante, ce budget témoigne également de la volonté de former plus d'étudiants pour répondre aux besoins des filières notamment en cadres de haut niveau, ainsi que de développer la  recherche et l’innovation.