Priorité n°2 : la capacité à prévenir et réagir face aux risques sanitaires agricoles
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr

La crise de l’influenza aviaire intervenue en 2017, tout comme les crises sanitaires de 2016 (fièvre catarrhale ovine, Influenza aviaire et Xylella fastidiosa) soulignent la nécessité de renforcer les dispositifs de prévention et de vigilance dans les domaines de la sécurité sanitaire des aliments, de la santé animale et de la santé végétale.

Le PLF 2018 renforce considérablement les moyens du ministère en la matière, avec un budget en hausse de 12%, hors dépenses de personnel. Un effort exceptionnel est fait dans ce PLF pour renforcer les contrôles sanitaires et la surveillance des dangers sanitaires :

  • 6,4 M€ supplémentaires alloués pour la gestion de Xylella fastidiosa ;
  • 1 M€ supplémentaires pour renforcer la lutte contre le capricorne asiatique ;
  • 5,7 M€ supplémentaires pour lutter contre les maladies animales, comme la tuberculose et la brucellose des ruminants, la fièvre catarrhale ovine, ou encore les maladies aviaires telles que la France en a connu en 2016 et 2017 ;
  • 3,2 M€ alloués à la lutte contre les salmonelloses aviaires.

Les effectifs consacrés à ces missions sont maintenus en 2018 au niveau de 2017.