PNA : Signature du premier accord collectif

Mardi 26 février 2013, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agroalimentaire, ont signé avec l’association Bleu-Blanc-Cœur le premier accord collectif dans le cadre du Programme national pour l’alimentation (PNA).

Reconnaissance officielle d’une démarche agricole vertueuse sur le plan environnemental comme sur le plan nutritionnel pour l’homme, la signature de ce premier accord collectif répond aux objectifs du projet d’agro-écologie « Agricultures, produisons autrement » porté par Stéphane Le Foll et visant à promouvoir, sur toute la chaîne de production agricole, « du champ à l’assiette », des pratiques et savoir-faire qui concilient performance écologique et performance économique.

Bleu-Blanc-Coeur

Prendre soin de la terre et des hommes, c’est le but de la démarche des 5.000 agriculteurs et éleveurs de l’association Bleu-Blanc-Cœur qui travaillent depuis 2000 à améliorer la qualité nutritionnelle de leurs produits (œufs, viandes, produits laitiers, farines, pain…) en augmentant la quantité d’oméga 3 qu’ils contiennent grâce à une alimentation des animaux à base d’herbe, de lin et de luzerne - des plantes reconnues pour leurs vertus agronomiques et environnementales, et qui réduisent les émissions de méthane des élevages de ruminants.Cette approche permet ainsi d’avoir un impact bénéfique pour l’environnement tout en améliorant la qualité nutritionnelle et gustative des produits destinés aux consommateurs.

Les accords collectifs

Le dispositif des accords collectifs est partie intégrante de la politique de l’alimentation et de sa déclinaison opérationnelle,le Programme national pour l’alimentation (PNA). Leur objectif est de faire évoluer favorablement la composition nutritionnelle des produits et la durabilité des modes de production, de transformation et de distribution. Cette approche collective doit permettre de créer un effet d’entraînement le plus large possible sur une famille de produits, une partie de secteur ou tout un secteur.

Bleu-Blanc-Cœur devient ainsi la première démarche agricole dont les engagements auront été validés par les deux comités d’experts du Programme National de l’Alimentation : un comité d’experts « nutrition » et un comité d’experts « durabilité ».

Les 4 objectifs de Bleu-Blanc-Cœur

- Promouvoir des modes de production, de transformation et de distribution durables
- Préserver ou améliorer la qualité gustative des produits
- Améliorer la qualité lipidique des aliments
- Rendre accessible au plus grand nombre les produits Bleu-Blanc-Cœur


A lire :

Bleu-Blanc-Cœur : la fable du paysan, du médecin et de l'agronome

04/03/2013
Nourrir le plus grand nombre, avec des produits sains, tout en protégeant la planète ? Et pourquoi pas ? Trois amis ont fait ce rêve un peu fou, il y a 12 ans. Ils content aujourd’hui cette fable, devenue réalité : celle du paysan, du médecin et de l’agronome.


Voir aussi

Bleu-Blanc-Coeur, le retour aux sources

22/04/2013
En Bretagne et Normandie, près de 4 000 agriculteurs adhèrent à l'association Bleu-Blanc-Cœur qui préconise une alimentation animale basée sur l’herbe et les graines de lin oléagineux. L’objectif ? Produire du lait, des œufs et de la viande plus riches en oméga-3.

Un oeil sur le Programme national pour l'alimentation

27/09/2011
À l’occasion de la réunion du Comité national d’orientation stratégique (CNOS), retour sur le Programme national pour l’alimentation (PNA) qui a permis la mise en œuvre d’actions concrètes en faveur de notre alimentation.

Voir aussi