Accueil > Magazine > Focus > Plan performance énergétique des exploitations agricoles

FocusPlan performance énergétique des exploitations agricoles

Le plan perfomance énergétique des exploitations agricoles

18/02/2009

La consommation directe d’énergie (fioul, électricité...) par l’agriculture représente 2 % de la consommation française mais 6 % en moyenne des charges d’exploitations. S’y ajoutent les consommations indirectes liées aux engrais, à l’alimentation animale... Réduire la consommation d’énergie fossile, promouvoir les énergies renouvelables (biogaz, solaire...) participent d’un modèle agricole durable conjuguant santé économique des entreprises et respect de l’environnement. Un double objectif poursuivi par le plan performance énergétique (PPE) pour atteindre un taux de 30 % d’exploitations agricoles à faible dépendance énergétique d’ici 2013.

JPEG - 151.9 ko

Le plan performance énergétique (PPE) du ministère de l’agriculture et de la pêche, préparé en concertation avec la profession agricole, a pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique globale des exploitations agricoles. Il bénéficie de l’engagement de partenaires, notamment du secteur énergétique.

Le plan performance énergétique se fonde sur un large développement des diagnostics de performance énergétique des exploitations. Dans chaque exploitation seront identifiées les améliorations possibles (économies d’énergie, modifications des pratiques agricoles). Seront également détectées les possibilités de produire des énergies renouvelables. Les pratiques permettant de réduire la consommation (réglages des tracteurs, conduite économe) seront encouragées. Les équipements utilisant moins d’énergie seront promus. Ce plan sera complété par de la recherche et de l’innovation.

Financement

Le plan performance énergétique bénéficie pour 2009 d’une enveloppe de 35 millions d’euros, dont 30 au titre du plan de relance de l’économie, contribuant à la réalisation des diagnostics énergétiques et d’un certain nombre d’investissements destinés à améliorer l’efficacité énergétique des exploitations agricoles.

Un dispositif unique de financement abondé par des crédits nationaux et européens, fixe la liste des investissements éligibles et des conditions d’accès pour les agriculteurs. Les dossiers de demande sont disponibles dans les directions départementales de l’agriculture (DDAF et DDEA).

Les 8 axes du plan performance énergétique 2009-20013

  • Mieux évaluer le bilan énergétique des exploitations agricoles.Diffuser massivement les diagnostics d’énergie.
  • Améliorer l’efficacité énergétique de l’agroéquipement.
  • Améliorer l’efficacité énergétique des productions agricoles.
  • Promouvoir la production d’énergies renouvelables.
  • Prendre en compte les spécificités des DOM. 
  • Promouvoir la recherche et l’innovation.
  • Organiser le suivi national du plan et sa déclinaison territoriale et communiquer sur l’amélioration de la performance énergétique.

Quels investissements peuvent être subventionnés ?

  • Les équipements d’économie d’énergie (matériaux d’isolation des bâtiments, équipements dans les blocs de traite pour refroidir le lait et en récupérer la chaleur, échangeurs thermiques...)
  • Les équipements de production d’énergies renouvelables (chauffe-eau solaire, séchage solaire des fourrages, chaudières à biomasse, pompes à chaleur,...)
  • Les bancs d’essai de tracteurs. La consommation de fioul peut être significativement diminuée par le contrôle et le réglage des machines agricoles.
  • Les unités de méthanisation de la biomasse, notamment des effluents d’élevage.
 


Le plan de certification environnementale des exploitations agricoles s’inscrit dans le périmètre d’Objectif terres 2020.