Pédagogie et numérique : suivre, écouter et valoriser les élèves
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
Accompagner, motiver et mener au succès avec le numérique, voilà la mission que s'est fixée Eloïse Osmond, formatrice en français et histoire-géographie au sein de la MFR (Maisons Familiales et Rurales) de Condé-sur-Vire (Manche). Forte de son expérience au sein de ses classes de première et terminale Bac Pro agro-équipement, elle expose ses méthodes pédagogiques mêlant google apps, « serious game » et accompagnement personnalisé des élèves.

Différencier la pédagogie

La MFR de Condé-sur-Vire, scolarise des jeunes suivant des parcours professionnels en alternance de la quatrième au Bac Pro. Pour motiver ces élèves , améliorer leur réussite en matière d'expression écrite et faire face à certaines difficultés comme la dyslexie, la formatrice utilise le numérique. Sa volonté principale : « expérimenter des outils numériques en présentielle et à distance pour différencier la pédagogie ». C'est à force de temps et d'expérience qu'elle a réalisé que les cours classiques, c'est-à-dire magistraux, n'étaient pas toujours la méthode la mieux adaptée à la compréhension des élèves. Eloïse Osmond l'affirme : « Il faut nous adapter à des profils hétérogènes (des jeunes dys, des jeunes venant du Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA) mais aussi ceux qui visent le Brevet de technicien supérieur (BTS)). Le numérique peut être une réponse (mais pas la seule) car chacun peut aller à son rythme et le formateur peut mettre à disposition des ressources que chacun utilisera selon ses besoins ».

Moderniser, accompagner, individualiser

Les cours d'Eloïse Osmond ne se résument pas à une prise de notes de la part des apprenants. Elle expérimente de nouveaux outils comme l'application Google Apps. Si cette dernière permet, entre autres, d'échanger des courriels avec les jeunes en formation, son intérêt principal est le « drive », sorte de plate-forme numérique en ligne, où la formatrice partage des contenus, commente et corrige les travaux des élèves. « Être en simultané sur le document des élèves permet de suivre leur avancement. Depuis mon bureau je peux rapidement avoir un œil sur toutes les productions. Si mon commentaire ne suffit pas, je me déplace pour fournir plus d'indications », explique Eloïse Osmond.

La classe inversée

Google Apps favorise également la mise en œuvre de la « classe inversée ». En salle informatique, chaque élève dispose d'un ordinateur et d'un casque audio. Eloïse Osmond prépare un cours en amont qu'elle transmet individuellement à chaque élève . Elle a ensuite accès aux documents de chaque élève et peut suivre la progression des apprenants en direct. Ainsi, elle peut s'adapter aux besoins et au rythme de chacun. Elle intègre des liens ludiques comme des « serious game » pour rendre le cours plus attractif et susciter la curiosité de ses élèves. Cependant, le numérique ne fait pas tout, la formatrice insiste sur le fait « qu'une fois le cours version numérique terminé , nous le reprenons en classe afin de consolider les acquis et de revenir sur les points qui ont posé problème aux élèves ».

Des avantages considérables

Outre une relecture simplifiée des cours, le numérique offre aux collégiens et aux lycéens la possibilité de développer leur autonomie en étant acteur de leur scolarité. De plus, chacun peut disposer d'un suivi individuel de la part de l'enseignant(e). Le numérique permet un rythme plus souple car les contenus sont visibles autant de fois que nécessaire. « J'ai trop longtemps cru qu'une vidéo en cours était un bon support alors que tant d'élèves décrochaient... Avec ce type de support, les rendre acteur est primordial. Le cours ne peut avancer que si les élèves s'investissent », affirme Eloïse Osmond.

Plus d'informations sur les Maisons familiales rurales.

D'autres applications

  • « Education et numérique » : plate-forme permettant de créer des quizz à destination des étudiants, d'intégrer des contenus issus d'autres sites (ex : mots croisés), des vidéos, des éléments en couleurs… Ce site donne également accès à une page dite « performances » qui recense les résultats de l'élève en fonction des pages consultées. Elle favorise donc le ciblage et la résolution des difficultés rencontrées lors des exercices. Seul bémol, l'enseignant n'a pas automatiquement le résultat. L'élève doit l'envoyer.
  • « Test Moz » permet de faire des quizz en ligne.
  • Depuis un an, Eloïse Osmond participe au sein des MFR à une expérimentation pour la mise en place d'une plate-forme permettant de mettre du contenu et de suivre les résultats des élèves par transmission automatique.

Voir aussi