Panier de saison : mars
©Xavier Remongin/Min.agri.fr.
PANIER DE SAISON - Parce qu’on ne mange pas des fraises en hiver et du chou-fleur en été, parce que même le fromage de chèvre a une saisonnalité, retrouvez tous les mois, notre sélection de fruits, légumes, poissons et fromages de saison, pour consommer local et durable toute l’année. Sa vocation ? Remplir votre panier de produits frais afin de concilier hygiène, budget et plaisir. Découvrez les produits frais du mois de mars.

Panier de saison mars : fruits et légumes de saison

Les légumes : Cardon, carotte, céleri, salsifis, courge, épinard, chou-fleur et chou de Bruxelles, navet, oignon, oseille, radis, poireau  et pomme de terre, betterave, topinambour, chou et épinard.

Les fruits : poire, pomme, kiwi, citron, pomelo et orange sanguine.

Zoom sur ... le poireau

Avec une récolte annuelle de 180 000 tonnes environ, la France est le premier pays producteur de poireaux en Europe. Les régions de production se situent dans le Pays de Loir, le Centre, en Rhône-Alpes et en Basse-Normandie. Légume d’hiver par excellence, le poireau résiste très bien au froid. Les territoires les plus propices à sa culture combinent la présence de sols sableux ou limoneux et d’un climat tempéré.

Panier de saison mars : poissons et coquillages de saison

Coquilles Saint-Jacques, huîtres, maquereau, dorade grise, langoustines, brochet, chinchard, moules, sardines, hareng, coques et merlan.

Connaissez-vous le hareng pomme à l’huile ?

Véritable institution de la cuisine de bistrot dans le nord de la France, le hareng pomme à l’huile reste une entrée de choix : qualité du hareng, de l’huile, cuisson de la pomme de terre, durée de la macération... Un plat plus complexe qu’il n’y paraît ! La prospérité de la ville de Boulogne-sur-Mer, dès le Moyen Âge, est liée à son port de pêche et tout particulièrement au hareng dont la préparation par le Boulonnais fut reconnue internationalement. Facile à pêcher, facile à conserver, très nutritif et pas trop cher, le hareng a donné son surnom à l’Atlantique Nord : la Mare aux harengs. Ce « poisson du pauvre » se prête ainsi à des nombreux plats régionaux : hareng saur, gendarme et bouffi, kipper, craquelot, rollmops mariné au vinaigre, etc.

Zoom sur ... Les langoustines

Non la langoustine n’est pas une petite langouste... C’est un crustacé décapode - c’est-à-dire à cinq paires de pattes - de la même famille que le homard. La langoustine, crustacé sédentaire et vorace, aussi appelée "Demoiselle" en Bretagne, tient en deux origines différentes : on trouve la langoustine du Nord issue de la pêche hauturière et la langoustine vivante du Golfe de Gascogne, issue d’une pêche côtière. Comment cuit-on les langoustines ? Pour cuire les langoustines, mettez-les dans un grand faitout d’eau salée (avec des aromates, selon votre goût). Placez-le sur le feu. Attendez que l’eau commence à frémir, comptez entre 2 et 4 minutes, selon la taille des crustacés. Égouttez aussitôt. Une astuce : les pattes, les têtes et la carapace de la langoustine une fois broyées, donnent une excellente saveur aux soupes et veloutés.

Panier de saison mars : Fromages de saison

Fromages à pâte molle à croûte lavée : époisses, livarot, maroilles, munster, langres, pont l’Évêque, vacherin Mont d'Or.

Fromages à pâte molle à croûte fleurie : brie de Meaux, brie de Melun.

Fromages à pâte pressée cuite : Beaufort, Comté, gruyère.

Fromages à pâtes pressées non cuite : Laguiole, salers Fromage frais : brocciu (Corse)

Zoom sur ... le Crottin de Chavignol

Quoi de plus significatif que le chèvre pour définir le Centre ? L’animal appartient à l’histoire comme à la géographique de la région. Résistante et peu difficile à nourrir, la chèvre a su s’adapter sur ces terres et bosquets ingrats. Cet élevage caprin a donné naissance à une tradition de fromage dont cinq bénéficient de l’Appellation d’origine protégée (AOP). Le crottin de Chavignol est quant à lui garanti par une AOC depuis 1976. Cette AOC ne s’applique pas aux crottins de chèvre frais, souvent recouvert de fines herbes. Au lait entier, le Chavignol est affiné au minimum dix jours, mais il offre une gamme infinie de saveurs selon son degré d’affinage. Chaque amateur peut ainsi trouver un crottin de Chavignol à son goût.

 

 


Voir aussi