Panier de saison de janvier: des fruits et légumes d'hiver pour bien commencer l'année
©Xavier Remongin/Min.agri.fr.

PANIER DE SAISON - Parce qu’on ne mange pas des fraises en hiver et du chou-fleur en été, parce que même le fromage de chèvre a une saisonnalité, retrouvez tous les mois, notre sélection de fruits, légumes, poissons et fromages de saison, pour consommer local et durable toute l’année. Sa vocation ? Remplir votre panier de produits frais afin de concilier hygiène, budget et plaisir. Fruits et légumes d’hiver, poissons et crustacés succulents, fromages coulants, découvrez sans tarder notre panier de saison du mois de janvier.

Panier de saison : fruits de janvier

Citron, clémentine, kiwi, mandarine, poire, pomme, orange.

Zoom sur le citron de Menton

Si le pays de Menton s’est toujours affirmé comme le pays du citron, sa production s’est éradiquée après la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, la production mentonnaise est en phase de reconstruction grâce à une quinzaine de producteurs qui œuvrent sur les territoire de Menton, Roquebrune, Sainte-Agnèes et Castellar. Dans les années 90, 5 000 arbres ont été plantés et la ville de Menton a œuvré pour favoriser l’installation des jeunes agriculteurs. Depuis 2004, l’Association pour la Promotion du Citron de Menton soutient cette relance de l’agrumiculture et a lancé une demande d’enregistrement d’indication géographique protégée. Le citron de Menton le mérite bien : une saveur fine, un jus abondant, une écorce épaisse riche en huile essentielle. La ville de Menton lui consacre une fête au mois de février. Cette année promet d’être exceptionnel puisqu’on fêtera la 80ème édition de la fête du citron de Menton.
- Plus d’infos sur le site de la fête du citron de Menton.

Panier de saison : légumes de janvier

Betterave, ail, cardon, carotte, céleri, choux, chou-fleur, chou de Bruxelles, endive, navet, oignon, panais, poireau, pomme de terre, potiron, courge, crosne, topinambour, mâche.

Zoom sur le cardon

De la même famille que l'artichaut, le cardon était très en vogue au Moyen Âge, il a peu à peu disparu de nos tables - à l’exception des régions lyonnaise, savoyarde et méditerranéenne qui font appel au cardon dans de nombreuses traditions culinaires. Quelques conseils : on utilise seulement le cœur des cardes, les feuilles ayant souvent des épines. À l’achat, il faut vérifier que les côtes du cardon sont bien fermes et d’un blanc crémeux. Attention, tout comme l’artichaut, le cardon est très sensible au gel. En cuisine : les cardons peuvent se cuisiner tout comme les artichaut (en vinaigrette), chauds ou froids, poêlés ou en gratin !

La recette de saison : Cardons aux anchois

Couper les cardons en morceaux et les faire cuire dans une grande quantité d’eau bouillante (avec une cuillère à soupe de farine et le jus d’un citron). Laisser cuire 40 min. Faire suer des échalotes dans l’huile d’olive, ajouter les cardons cuits et laisser mijoter 20 minutes. Ajouter 8 filets d’anchois à l’huile d’olive. Mélanger 5 minutes et servir aussitôt.

Panier de saison : poissons, crustacés et coquillages de janvier

 

Congre, coquilles Saint-Jacques, grondin rouge, églefin, dorade grise, hareng, huîtres, lieu jaune, lieu noir, merlan, tacaud, bar de ligne, langoustine, poulpe, sole, merlan, raie.

Zoom sur la raie

Poisson d’hiver par excellence, la raie est un poisson plat en forme de losange. On la trouve dans la plupart des mers froides ou tempérées. Il existe de nombreuses variétés de raie : la plus recherchée est la raie bouclée, suivie par la raie fleurie. Les raies sont le plus souvent vendues sous la forme d’ailes. À l’achat, la raie doit être couverte de mucus (signe de sa fraîcheur) et dégager une faible odeur d’ammoniaque. Avant la cuisson, brossez-la avec de l’eau vinaigrée pour lui retirer le mucus.

 

Panier de saison : fromages de janvier

- Fromages à pâte molle à croûte lavée : époisses, livarot, maroilles, munster, pont l’Évêque, vacherin Mont d'Or.
- Fromages à pâte molle à croûte fleurie :brie de Meaux, brie de Melun
- Fromages à pâte pressée cuite : Beaufort, Comté, gruyère
- Fromages à pâtes pressées non cuite : laguiol, salers
- Fromage frais : brocciu (Corse)

Zoom sur le Pont-l’évêque

C’est probablement l’un des fromages normands les plus anciens. Des moins cisterciens, installés à l’ouest de Caen mirent au point sa fabrication, mais c’est seulement au XVIIe siècle qu’il adoptera son nom définitif en référence à la petite ville située en Lisieux et Deauville où se tenait le marché sur lequel il était vendu. De forme carrée, le Pont-l’évêque, fabriqué à partir de lait de vache cru ou pasteurisé, a été reconnu appellation d’origine contrôlée en 1972. Affiné pendant 2 semaine minimum, son goût est fruité, mélangeant les arômes de noisette et de beurre. Quelques conseils : le Pont-l’évêque se déguste à température ambiante - il faut le sortir du réfrigérateur au moins une heure avant de le déguster. Il se conserve dans son emballage d’origine, la boîte en bois carrée.


[1] Recette issue de Épinards je vous aime et la famille avec de Béatrice Vigot-Langandré aux éditions du Sureau

Voir aussi