One Planet Summit : répondre à l'urgence écologique
12/12/2017
Le 12 décembre 2017, le président de la République, le président du Groupe Banque mondiale et le Secrétaire général de l’ONU ont réuni à la Seine musicale (Boulogne-Billancourt) les leaders internationaux et des citoyens engagés venus du monde entier pour répondre à l’urgence écologique pour notre planète.

Deux ans jour pour jour après l’accord historique de Paris signé lors de la COP21, il sera question de la manière dont les acteurs engagés dans la finance publique et privée peuvent innover pour soutenir et accélérer notre lutte commune contre le changement climatique.

4 panels de discussions se sont tenus lors de ce sommet :

  • Changer l'échelle de la finance pour l'action climat : quels instruments pour mobiliser les financements vers les projets de développement bas-carbone et d’adaptation au dérèglement climatique ?
  • Verdir la finance privée : quelle intégration des enjeux climats par les acteurs et régulateurs de la finance privée pour réorienter les investissements vers une économie décarbonée ?
  • Accélérer l'action locale et régionale en faveur du climatique : comment permettre aux villes et aux territoires d’atteindre leurs ambitions et de contribuer activement à la mise en œuvre de l’Accord de Paris ?
  • Renforcer les politiques publiques pour la transition écologique et solidaire : quel cadre public pour poursuivre l’évolution de l’économie vers la transition bas carbone et l’adaptation au changement climatique ?

L'agriculture et la forêt ont largement été évoquées parmi les 12 projets présentés dans la « Climate Agora » :

  • scène B (adaptation) sur le thème de l'adaptation de l'agriculture en Afrique, piloté par l'Agence française de développement (AFD) ;
  • scène C (solidarité) sur la thématique de l'aide aux pays africains et aux petits États insulaires pour mettre en œuvre leurs contributions, piloté également par l'Agence française de développement (AFD).

Side event sur l'initiative 4 pour 1000

En marge de ce sommet, 27 événements parallèles sont organisés les 10, 11, 13 et 14 décembre en région parisienne, par des partenaires publics, privés et associatifs afin de participer à la dynamique de mobilisation et à la mise en œuvre de solutions concrètes en faveur de l’action climat.

Parmi ces événements, une rencontre de haut niveau intitulée : « Foncier et séquestration du carbone dans les sols » se tiendra les 13 et 14 décembre au siège de la Banque mondiale à Paris. Cette rencontre a pour objectif de faire des recommandations pour une meilleure prise en compte des questions foncières dans la mise en place des mécanismes de séquestration du carbone sur le long terme.

Organisée autour de 3 tables rondes réunissant un panel d’acteurs invités à débattre et partager leurs expériences sur ces questions, cette rencontre a pour objectif de :

  • présenter les différents instruments favorisant le changement et la permanence des pratiques permettant d’augmenter la séquestration du carbone dans les sols (techniques et outils, fonctionnement, échelle), et les types de droits fonciers sur lesquels ces instruments s’appuient, qu’ils soient individuels ou collectifs, reconnus ou non par le cadre législatif en place dans les pays du Sud ;
  • identifier les contraintes et difficultés dans la mise en place de ces dispositifs de séquestration du carbone au regard de la complexité des régimes fonciers rencontrés dans les pays, et les évolutions de politiques nécessaires pour les lever ou y palier ;
  • discuter des mécanismes à prévoir pour que les dispositifs de séquestration du carbone fonctionnent dans la durée tout en respectant les droits fonciers locaux, et en particulier ceux des agriculteurs familiaux.

Plus d'infos sur le site de One Planet Summit.

Voir aussi