À Nevers, la transition agro-écologique passe par le collectif
Crédit ci-après
© EPLEFPA Nevers-Cosne-Plagny

Le lycée agricole de Nevers-Cosne-Plagny répond aux besoins des apprenants et aux attentes de ses partenaires en s’impliquant dans trois groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE). L'établissement participe ainsi activement au développement agricole du territoire de la Nièvre et à la diffusion des pratiques de l'agro-écologie.

Le lycée agricole de Nevers-Cosne-Plagny (Nièvre), à travers son exploitation agricole, participe depuis 4 ans aux actions de deux GIEE dénommés Paillobois et Copernic. Ils ont fait partie des premiers collectifs reconnus en 2013 dans le cadre de l’appel à projets « Mobilisation collective pour la transition agro-écologique ». Ces GIEE, respectivement portés par la CUMA Terr’eau et le CETA Entre Loire et Allier, rassemblent au total 59 agriculteurs engagés dans la valorisation du bocage ou la mise en place de systèmes autonomes et économes en intrants. Pour l'établissement, le bilan est très positif tant sur l'évolution des pratiques agro-écologiques que sur la co-construction de la démarche. Son expérience sur ce type de projet est de plus en plus reconnue par ses partenaires. Depuis 2015, il participe également au GIEE Gercela (éleveurs de la race charolaise). Une opportunité pour renforcer les relations avec ce partenaire stratégique et valoriser les expérimentations engagées sur son troupeau.

Un message fort pour les apprenants

Ces projets montrent aux apprenants que des solutions concrètes existent pour avancer vers l’agro-écologie. L’allongement des rotations, la réduction des intrants, l’utilisation de nouveaux matériaux comme litière pour les animaux sont possibles. « Tout cela implique de nouvelles approches et une transition progressive », explique Stéphanie Moulin, enseignante en agronomie. « Le voir et y participer sur l’exploitation du lycée est une chose, se rendre compte que des agriculteurs nivernais s’y engagent en est une autre. Cette prise directe avec la réalité du métier est importante pour les apprenants. L’idée est de faire comprendre aux futurs professionnels que le travail en groupe est un véritable levier : les collectifs d'agriculteurs mutualisent leurs moyens et leurs idées, comparent puis font évoluer leurs systèmes de production. » Les enseignants en agronomie, en zootechnie et en aménagement assurent le transfert de ces innovations techniques au sein des différentes formations proposées par l’établissement.

Des actions en phase avec les missions de l’établissement

La participation à ces projets mobilise plusieurs centres de l’établissement. Dans le cadre du GIEE Paillobois, l’exploitation agricole est devenue un site d’expérimentation pour la valorisation des haies. Elles sont transformées en plaquettes de bois qui servent de litière pour le troupeau charolais. Les résultats obtenus font l’objet d’un protocole de suivi assuré par des étudiants. Quant aux étudiants en BTSA ACSE, ils ont réalisé, à partir de leur propre diagnostic du potentiel de production, un plan de gestion du bocage sur l’exploitation de l’établissement, mais aussi sur une autre exploitation du territoire. Les modules de formation sur l’innovation agricole et l’agro-écologie s’appuient sur ces retours d’expériences, sur des visites de terrain et sur des interventions de professionnels en lien avec le GIEE Copernic. Des enseignants et le directeur de l'exploitation participent également à des ateliers de co-innovation entre agriculteurs sur l’élaboration de systèmes de culture innovants.

  • Crédit ci-après
    Les modules de formation sur l’innovation agricole s’appuient sur des visites de terrain. © EPLEFPA Nevers-Cosne-Plagny
  • Crédit ci-après
    Le plan annuel de gestion du bocage établit les travaux à réaliser sur l’exploitation. © EPLEFPA Nevers-Cosne-Plagny
  • Crédit ci-après
    Le bois issu de la valorisation des haies sert de litière pour le troupeau charolais. © EPLEFPA Nevers-Cosne-Plagny
  • Crédit ci-après
    Depuis 2015, le lycée agricole de Nevers-Cosne-Plagny participe aussi au GIEE Gercela (éleveurs de la race charolaise). © DR

Voir aussi